Ile Maurice: Paul Bérenger prévoit le pire en 2021

21 Novembre 2020

Le leader du MMM, Paul Bérenger, se dit inquiet pour l'économie mauricienne malgré l'assurance du ministre des Finances, Renganaden Padayachy. Il prévoit le pire sur le front économique en 2021 avec un chômage en hausse couplé avec un taux d'inflation qui prendra l'ascenseur et une dépréciation de la roupie. Avec en plus, un exode massif des devises provenant du Global Business.

Intervenant ce matin lors de sa conférence de presse, Paul Bérenger s'est montré très sévère contre les faussetés du ministre des Finances. Plus particulièrement sur les principaux indicateurs économiques du pays et ce en référant aux différentes interventions du ministre au Parlement où il aurait reçu les félicitations du Fonds Monétaire International(FMI) pour sa gestion économique.

Ainsi, le leader du MMM a rappelé que contrairement aux affirmations du ministre des Finances qui s'est flatté lors du dernier exercice budgétaire de présenter un budget équilibré, le FMI lui a fait comprendre que tel ne serait pas malheureusement le cas.

Pour preuve, son rapport sur le World Economic Outlook, publié le mois dernier, montre que Maurice file un déficit budgétaire de 11,7% du PIB. Or, le Budget national 2020-21 n'a pointé aucun déficit vu que le ministère des Finances avait bénéficié d'une contribution de Rs 60 milliards de la Banque de Maurice pour l'équilibrer .Une démarche récusée par les économistes du FMI, arguant dans leur rapport que ce montant ne peut pas être interprété comme un revenu de l'Etat mais plus comme un financement.

Dans la même foulée, le leader du MMM insiste que les Rs 60 milliards de la BoM seront financés en faisant rouler la planche à billets et ne relèvent pas du coup du « quantitative easing » où la Banque centrale intervient sur le marché pour racheter des actifs de l'Etat. Et d'ajouter que le FMI lui -même a critiqué cette pratique, dont deux pays autres de l'Afrique subsaharienne ont eu recours, insistant qu'elle devrait être le dernier recours.

Autre inquiétude de Paul Bérenger : la croissance économique qui connaîtra une contraction de 14,2% du PIB en 2020 et rebondira à 9,9% l'année prochaine. Selon le leader du MMM, le ministre des Finances tente de faire croire que ce sera une grande reprise. Ce qui est loin d'être le cas car la projection de 2021 n'est qu'un rebond technique à partir d'une base faible Ce qui lui fait dire que le ministre des Finances ne doit pas y trouver une source de satisfaction car par rapport au taux de croissance de 2019, celui de 2021 constituera toujours une baisse de 5%.

Quant à la dette publique, Paul Bérenger tire la sonnette d'alarme. Chiffrée officiellement à 86% du PIB, elle a dépassé en réalité à 100% si les Rs 60 milliards de la BOM y sont comptabilisés. « Quand le ministre des Finances souligne qu'elle est en dessus de 100% du PIB, il fait preuve de mauvaise foi car il compare cet indicateur avec celui des pays riches dont la dette publique moyenne tournerait autour de 125% du PIB alors que pour la moyenne des pays subsahariens, elle s'élève à 56% du PIB et 62% du PIB pour des économies émergentes.

Affaire St-Louis Gate : «Je mets au défi Pravind Jugnauth de rendre public le rapport »

Interrogé sur son silence quant aux Private Notice Questions d'Arvin Boolell sur l'affaire Angus Road, Paul Bérenger a expliqué que c'est par principe pour le leader de l'Opposition et qu'il n'a aucun lien avec l'affaire St-Louis D'ailleurs, il met au défi le Premier ministre de rendre public ce rapport qui supposément, il y serait impliqué pour allégation de corruption.

La mort de Soopramanien Kistnen interpelle Paul Bérenger

Le décès suspect de Soopramanien Kistnen, ex-agent du MSM le 18 octobre, comme révélé en exclusivité par l'express, soulève des interrogations du leader du MMM.

Il s'étonne de la rapidité avec laquelle les enquêteurs ont conclu que c'est un suicide. Et s'interroge s'il faut faire confiance à la police dans ce cas alors que la thèse d'assassinat est évoquée ces jours -ci sur cette personne liée à l'importation d'équipements médicaux durant le confinement.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.