Congo-Brazzaville: Wushu - Steve Dzibril Kouma veut gagner le pari de la visibilité

Réélu pour un nouveau mandat de quatre ans, l'actuel président de la Fédération congolaise de Wushu a promis doubler les efforts pour attirer plus de partenaires vers la fédération.

Steve Dzibril Kouma va s'appuyer sur la modernisation dans la gouvernance de la fédération et la promotion de la discipline pour rendre effectif la pratique du Wushu sur l'étendue du territoire national. « La modernisation dans la gouvernance de la Fecowu permettra d'introduire la technologie de l'information et de la communication, d'avoir le matériel d'arbitrage actuel et d'arrêter la pratique archaïque du Kung-fu Wushu », a-t-il expliqué avant de reconnaître que la promotion de Wushu au Congo est un moyen authentique pour bien encadrer les athlètes, les arbitres et les arbitres-juges, les encadreurs et les maîtres des arts martiaux chinois. « Elle se concrétisera par l'organisation regulière des séminaires, stages, tests, tournois et championnats », a-t-il promis avec le ferme engagement de porter haut la visibilité de ce sport au Congo.

Steve Dzibril Kouma va concrétiser son programme de développement sportif en s'appuyant sur Prince Franche Evany, Roger Pierre Ikounga et Sathya Mera Veya respectivement premier, deuxième et troisième vice-présidents. Arnaud Boussougou Moungengui a été élu secrétaire général avec pour adjoint Dolorès Amina Ondono. Diane Sandrine Ntsimba Ngoma est la trésorière générale et Annoncia Céline Moyongo, trésorière générale adjointe. Kester Clorin Dzala Gbegbé, Eric Ngantsibi Mviri Léa Jorema Rey Naddy Sala sont les membres alors que Alias Davy Nganda est pour le moment le seul membre du commissariat aux comptes.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.