Burkina Faso: Présidentielle 2020 - La diaspora burkinabè mobilisée pour la victoire de Roch Kaboré

Des Burkinabés accomplissent leur devoir civique
21 Novembre 2020

La campagne de l'élection présidentielle au Burkina Faso bat son plein. Des cadres et personnalités du Mouvement du peuple pour le progrès dont le Président sortant, Roch Marc Christian Kaboré séjournent en Côte d'Ivoire dans le cadre de ce scrutin.

C'est ainsi que Maurice Dieudonné Bonanet, ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat du Burkina-Faso et Arouna Kaboré, ministre de l'Industrie, de l'artisanat et du commerce ont mobilisé, dimanche dernier, au Palais de la Culture de Treichville, leurs ressortissants vivant en terre ivoirienne pour la victoire de leur candidat.

Les deux membres du gouvernement de ce pays frontalier étaient accompagnés d'une forte délégation. Le ministre Arouna Kaboré devant les burkinabé massés dans la salle a relevé que Roch Marc Christian Kaboré a mis le dialogue au sein de sa stratégie de gouvernance. « Il partage son idéal avec ses compatriotes.

Depuis 60 ans, c'est la première fois que la diaspora va participer à une élection. Cela est à l'actif du Président Roch Marc Christian Kaboré. Ce que vous ne savez pas, c'est qu'en 2019, la diaspora a transféré plus de 270 milliards de francs Cfa vers le Burkina-Faso.

La diaspora est une mine d'or pour le développement du Faso. Nous comptons rencontrer les associations féminines, de jeunes et les chefs, pour leur apprendre à voter. Nous sommes convaincus, ça sera le un coup Ko avec Marc Christian Kaboré », s'est-il convaincu. Avant d'exhorter ses " frères et sœurs" a porté leur choix sur le Président sortant, le meilleur choix des 13 candidats en lice pour cette joute électorale prévue le 22 novembre.

Pour lui, le bilan du Chef de l'Etat burkinabè est positif. « Le Président a gouverné le pays dans la difficulté. Nonobstant cela, il a pu créer des emplois pour les jeunes, des femmes ont bénéficié d'un fonds d'appui pour leurs commerces », a-t-il justifié. Puis d'inviter à l'apaisement et au respect des résultats des urnes. « C'est juste une compétition électorale. Nous ne souhaitons pas qu'il y ait de la bagarre. Allez voter sans heurt », a-t-il appelé.

Maurice Dieudonné Bonanet, lui, a signifié que Marc Christian Kaboré est arrivé au pouvoir en 2015, et a été " accueilli "par des actes terroristes. Ce qui ne l'a pas empêché de réaliser beaucoup de chantiers pour le grand bonheur des burkinabè.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.