Cameroun: Ouest - Nouvelle ère pour les mairies

Le transfert des compétences des ministères aux mairies, densifie les réalisations et le développement local.

Quatre blocs de deux salles de classes récemment construits améliorent les conditions d'accueil des élèves de l'école publique annexe groupe III de Bafoussam. Ces huit salles de classes font partir d'un lot de 18 blocs de deux salles de classes construites par la mairie de Bafoussam I ces deux dernières années, suite au transfert des compétences du ministère de l'Education de base (Minedub). D'après le Dr Jules Hilaire Focka Focka, l'ancien maire de cette municipalité, le transfert des compétences du Minedub, a contribué à la réalisation d'environ 54 salles de classes dans la commune de Bafoussam I au cours des cinq dernières années.

Pour René Kamdoum, le maire de Bamendjou, « le Minedub est le ministère qui a le plus effectué de transferts des compétences depuis l'avènement de la décentralisation. Ce qui a permis à la commune de Bamendjou de construire de 2010 à nos jours, près d'une trentaine de blocs de deux à quatre salles de classes, trois écoles maternelles, sans oublier le paquet minimum que nous remettons chaque rentrée scolaire ». Ce dernier évoque aussi le transfert des compétences assurée par le ministère des Travaux publics (Mintp) qui octroie par an, une enveloppe de 27 millions à chacune des 360 communes du Cameroun pour le cantonnage routier. « Il faut ajouter que depuis deux ans, l'entretien des routes communales est assurée par le Fonds routier, qui alloue pour cette activité, en moyenne 400 millions à 500 millions de F aux communes », précise René Kamdoum.

Le transfert des compétences au ministère de l'Habitat et du Développement urbain (Minhdu), permet grâce aux projet en Haute intensité à main d'œuvre (Himo), la réalisation des projets communaux en exploitant les ressources locales, principalement les populations locales qui y trouvent des opportunités d'emploi. Toujours dans le cadre du transfert des compétences, le ministère de la Décentralisation et du Développement local, octroie une enveloppe annuelle de 100 millions à chaque commune qui en use à sa guise pour la réalisation des projets décidés localement. Toutefois, les maires approchés, déplorent le fait que tous les ministères ne transfèrent pas les compétences au même rythme. « Nous déplorons des lourdeurs administratives qui freinent le transfert des compétences de certains ministères », relève le maire de la commune de Bamendjou.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.