Gabon: Charles Mvé Ellah apporte de l'aide scolaire à la "petite Grâce"

21 Novembre 2020

Le ministre délégué en charge des Eaux et Forêts, Charles Mvé Ellah, a répondu promptement et favorablement aux cris de détresse de la « petite Grâce ». Un début de soulagement pour cette jeune fille de 13 ans, qui comme bien d'autres, veut aller à l'école.

Tout est parti d'un appel, lors de l'émission du média en ligne Gabonews, « La Tribune des auditeurs : le mur des lamentations (93.5 Fm) », animée par Patrick Charferry, le mercredi 18 novembre dernier. Une émission au cours de laquelle, les auditeurs appellent pour dire ce qui les turlupinent. « Allôh, bonjour, je m'appelle Grâce... J'ai besoin d'aide. Je n'arrive pas à aller à l'école. Ma petite sœur à 9 ans et moi, j'ai 13 ans. Aidez-nous pour aller à l'école... » tel était le message lancé par l'adolescente en détresse. Ensuite, s'en est suivi un reportage(vidéo) tourné par le même média. Reportage devenu viral sur les réseaux sociaux.

Comme une onde de choc, le reportage s'est répondu sur les réseaux sociaux et une chaine de solidarité s'est mise en place. Les personnes les plus sensibles ont répondu promptement à l'appel de « la petite Grâce », parmi lesquelles, Charles Mvé Ellah, ministre délégué aux Eaux et Forêts. En parcourant la vidéo, l'humanisme en lui s'est encore éveillé et n'est pas resté de marbre. Ainsi a-t-il déployé ses contacts à la recherche de l'adolescente en détresse « en regardant ces images, j'ai vu la jeune fille entrain de pleurer, non pas parce qu'elle voulait manger, mais parce qu'elle voulait aller à l'école » précise-t-il.

Pour l'Amour qu'il a de ses semblables, de la solidarité et du partage prônés par le Chef de l'Etat, le Délégué aux Eaux et Forêts a expliqué les raisons de sa réaction immédiate face à l'alerte de la jeune fille en pleure. « J'ai ma fille de 13 ans, qui, elle, va à l'école, parce qu'elle a l'avantage d'avoir un père qui travaille. J'ai vu en elle, ma fille Victoire et, j'ai immédiatement décidé de réagir » ajoute-t-il.

Charles Mvé Ellah a finalement joint l'acte à la parole en octroyant un trousseau scolaire et une bourse mensuelle d'une valeur de 50.000fcfa durant toute la période scolaire. Par ce geste, le ministre vient de dessiner le sourire sur les visages de la « petite Grâce » et sa sœur Séphora de 9 ans, orphelines de père. C'est ici l'expression de solidarité et de partage que le membre du gouvernement qui n'est pas à sa première réaction à l'égard des personnes en détresse.

Charles Mvé Ellah comme bien d'autres a compris la nécessité de scolariser Grâce, comme qui dirait Victor Hugo dans un de ses célèbres poèmes : « Chaque enfant qu'on enseigne est un homme qu'on gagne ».

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.