Cameroun: Arrestation de 22 femmes marchant nu pour la libération de Maurice Kamto

21 Novembre 2020

Votre journal apprend que vers midi, 22 femmes, ont été interpellées ce samedi 21 novembre 2020, au lieu dit Ngousso rails, dans le 5 ème Arrondissement de Yaoundé la capitale politique du Cameroun. Selon nos informations, ces dernières étaient en chemin pour aller manifester devant le domicile de l'opposant camerounais Maurice Kamto, au quartier chic de Santa Barbara à Yaoundé. Ces femmes sont des militantes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun ( Mrc) dont Maurice Kamto est le président.

Des sources sécuritaires rapportent que parmi les 22 femmes dont certaines sont complètement nues et d'autres à moitié, 09 ont été conduites au comité central, et le reste au commissariat du 3ème Arrondissement. Une source anonyme fait savoir qu'elles sont entendues par les policiers, et pourraient être présentées à un juge dès lundi prochain.

Depuis le 21 septembre 2020, Maurice Kamto est assigné à résidence par les autorités de Yaoundé, à cause des marches dites pacifiques qu'il avait initiées pour le 22 septembre, afin martèle-il, pour pousser l'administration Biya à mettre un terme à la crise anglophone, revoir le système électoral, et surseoir aux élections régionales.

Pour le pouvoir de Yaoundé, Maurice Kamto avait plutôt en tête de conduire une insurrection, et faire tomber le président Paul Biya qui selon le Conseil constitutionnel, l'a pourtant battu à l'élection présidentielle d'octobre 2018, avec plus de 71% des suffrages, contre seulement un peu plus de 14% pour Maurice Kamto qui revendique toujours sa "victoire volée".

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.