Sénégal: Ourossogui - Région de Matam - Création d'un 32ème bataillon par l'armée nationale

21 Novembre 2020

Le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba, a fait état hier, vendredi, à Ourossogui de la création d'un 32e bataillon par l'armée nationale dans la région de Matam.

Accompagné du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Malick Sall, et du Général Birame Diop, chef d'Etat-major général des armées, Sidiki Kaba a annoncé que l'installation à Ourossogui, d'un nouveau bataillon de 700 hommes, toute chose qui est guidée par le souci de répondre aux nombreux défis sécuritaires à relever dans la zone frontalière. La délégation ministérielle qui a fait le déplacement à partir d'un hélicoptère a été accueillie par les autorités administratives et territoriales de la région au niveau de l'aérodrome d'Ourossogui.

Durant cette visite de travail, le ministre des Forces armées a d'abord effectué une remise d'équipements sportifs aux ASC avant de procéder à une prise de possession du terrain de sports jouxtant le camp militaire d'Ourossogui, partie intégrante du domaine militaire. Après avoir entretenu l'assistance de la volonté engagée de l'Etat de la sécurisation des populations, Sidiki Kaba a souligné que l'érection de ce bataillon dans cette zone frontalière répond à un besoin sécuritaire.

Précisant qu'il s'agit «de renforcer les capacités militaires et d'apporter une réponse aux défis multiformes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui au regard de la situation sécuritaire autour de nos frontières ». S'adressant aux militaires, le ministre des Forces armées leur a recommandé de garder à l'esprit l'importance de vivre en synergie avec les populations dans le but d'obtenir leur collaboration.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.