Congo-Kinshasa: L'ONU invite les victimes de violences sexuelles à dénoncer leurs bourreaux

Il s'est tenu le mercredi 18 novembre 2020 à l'hôtel Sultani à Kinshasa dans la commune de la Gombe, une formation des téléopérateurs de la ligne verte pour la redevabilité et la protection contre les abus et exploitations sexuels. Cette activité a été tenue par l'Organisation des Nations Unies (ONU), dans le but de lutter contre les violences sexuelles et assister les personnes vulnérables et/ou victimes des violences sexuelles en République Démocratique du Congo.

Intervenant à cette séance de travail, madame Anita Akumia, l'une des membres de l'Organisation des Nations Unies, a démontré noir sur blanc les concepts clés de cette protection des enfants contre les abus et exploitations sexuelles y compris les circuits de référencement. Par-là, elle a énuméré entre autres le sexe, le genre, les droits de l'homme, les violences, le consentement éclairé, violences basées sur le genre, les survivants, les victimes, etc.

Pour clore, elle a placé l'accent sur le respect de la dignité humaine et la valeur de chaque individu. Aussi, a-t-elle affirmé, l'Organisation des Nations Unies a arrêté les dispositions nécessaires pour assister toutes ces personnes qui subiront de tels traitements et promet une tolérance zéro en cette matière qui affecte l'épanouissement de l'humanité.

Elle a, enfin, demandé à chaque victime des violences sexuelles de le dénoncer enfin de recevoir une assistance de l'ONU.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.