Congo-Kinshasa: La DGPEK se mobilise pour participer à la mise en œuvre du programme Kinshasa Bopeto

La ville de Kinshasa a besoin d'énormément d'argent pour bien réussir la mise en œuvre de l'opération Kinshasa Bopeto. Ce programme du Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka qui vise l'assainissement de la capitale et le changement des mentalités.

Avec l'imminence de deux grands rendez-vous qui attendent la RDC notamment la présidence de la RDC à l'union africaine dès février 2021 et l'organisation en 2022 des 9ème Jeux de la Francophonie, les régies financières et les services d'assiettes de la ville doivent mettre les bouchées doubles pour donner à l'exécutif provincial les moyens de sa politique.

Ce, conformément aux récentes instructions du patron de la ville de Kinshasa qui a appelé lors des réunions à plus d'orthodoxie pour une maximisation plus accrue des recettes. C'est dans cette logique qu'il faut inscrire la rencontre entre la Direction Générale de Publicité Extérieure de Kinshasa -DGPEK et les responsables des agences de publicité.

C'était ce jeudi 19 novembre 2020 dans la salle Samuel Kitoko. Au centre des discussions, le calendrier fiscal pour l'exercice 2020 qui a été présenté à cette occasion. Pour la Directrice Générale de la DGPEK, Régine Kingunza, ce calendrier fiscal va du 01 décembre 2020 au 30 novembre 2021.

«Il vient répondre aux préoccupations des agences publicitaires quant aux difficultés rencontrées lors de la déclaration et l'affichage de leurs produits.

Ce calendrier concerne toutes les agences de publicité agréées opérant dans la ville de Kinshasa et assujetties à la taxe publicitaire conformément à l'édit 004/2007 portant implantation et affichage publicitaire dans la ville de Kinshasa, a déclaré Régine Kingunza qui a aussi insisté sur la franche collaboration qui doit exister entre la DGPEK et ses partenaires, pour une bonne image de la ville chère à Gentiny Ngobila Mbaka.

Dans la deuxième partie de la rencontre, le Directeur Général Adjoint de la DGPEK, Jean-Noël Sheke, a présenté de manière détaillée, les différentes échéances sur les droits, taxes et redevances publicitaires que contient ce calendrier.

Jésus-Noel Sheke a rappelé que la date du retrait et dépôt des formulaires de déclaration étant fixée pour ce 1er décembre 2020, la liquidation et paiement du premier acompte de la taxe d'implantation, soit 50% du montant global annuel, interviendra vers le 1er février jusqu'à fin mars. « Du reste, la mission de contrôle est donc callée jusqu'à la fin du mois de mai 2021 », a-t-il indiqué.

Prenant la parole en dernier lieu, le Ministre Provincial en charge de la décentralisation et aménagement du territoire, Didier Tenge Te Litho, a édifié les partenaires économiques de la ville sur la différence qui existe entre l'aménagement d'une part, et l'urbanisme et habitat d'autre part.

«Il est donc nécessaire pour les opérateurs économiques de toujours en tenir compte lors de leur implantation. Leurs constructions doivent commencer par l'aménagement, car la qualité du bien être de tous les kinois en dépend», a-t-il conclu. Un jeu des questions -réponses a clôturé cette réunion.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.