Congo-Kinshasa: Dialogue - Le MDEC s'oppose à la démarche de la CENCO !

Le Mouvement Debout Congolais, MDEC, sous la férule de son président national, Jean-Pierre Kanku Mukandi, a animé un point de presse le vendredi 20 novembre 2020, pour dénoncer ce qu'il qualifie de "énième complot" de l'église catholique.

En effet, pour le MDEC, depuis le lancement des consultations par le Président de la République, Félix Tshisekedi, en date du 2 novembre 2020, la CENCO s'adonne à des intrigues qui ne sont pas de nature à permettre à la Rdc de s'engager réellement sur la voie de son développement. Allusion faite, nous le pensons, à la ronde que font les prélats catholiques auprès des animateurs de la coalition au pouvoir en vue "de prêcher l'attente".

Ainsi, "face à la situation politique qui prévaut en ce moment en République Démocratique du Congo, le Mouvement Débout Congolais, MDEC, parti d'avant-garde au service du Peuple Congolais, ne peut que s'opposer farouchement encore à toute idée d'un dialogue, lequel dialogue dont le but caché est le repositionnement de ceux qui sont en cours de perdition par la volonté du peuple et partage de gâteau, alors que notre peuple vit une misère indicible.

Le MDEC demande donc à notre Peuple de se dresser débout comme un seul homme pour barrer la route à toute initiative qu'elle soit de l'intérieur ou de l'extérieur de notre pays, visant à saper les efforts du Président de la République, et même celle de ceux qui se cachent sous les soutanes", martèle le président du MDEC dans son intervention de vendredi dernier. Ci-après, la position du MDEC sur la démarche de l'Eglise Catholique.

POINT DE PRESSE DU PRESIDENT NATIONAL DU MOUVEMENT DEBOUT CONGOLAIS « MDEC »

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs de la presse,

Il est de mon devoir de vous saluer tous pour avoir répondu à la modeste invitation de mon parti, mouvement debout congolais, en sigle MDEC, à ce point de presse consacré exclusivement au rôle de l'Eglise Catholique Romaine Congolaise dans la politique de notre pays.

Chers compatriotes, c'est avec indignation et tristesse que nous avons constaté que la misère du peuple fait le bonheur de l'église catholique.

Depuis le lancement des consultations par le Président de la République, chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO en date du 02 Novembre 2020, il nous a été donné de constater, avec regret, que la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) s'adonne à des intrigues qui ne sont pas de nature à permettre à notre pays de s'engager réellement dans la voie de son développement.

Entre les professions de la foi et les actes posés par les princes de l'Eglise Catholique en République Démocratique du Congo, le fossé est énorme. Vraiment énorme !

La CENCO qui a été partie prenante au complot de Genève contre le peuple congolais, n'a jamais bien digéré son échec et est en train de fomenter encore un énième complot sous forme de dialogue dont le seul objectif est de ralentir l'élan pris par le Président de la République pour sortir notre pays d'un marasque chronique et l'affaiblir d'une part et d' autre part de chercher à repositionner leurs pions.

Dernièrement, elle avait pris une part active à l'initiative de l'Université de Liège, laquelle initiative parlait encore de dialogue, qui s'était soldée par un fiasco parce que le peuple n'en voulait pas.

Le Mouvement Debout Congolais, MDEC, dénonce cette nouvelle tentative de la CENCO de jouer un jeu des dupes.

Chers compatriotes, toutes les confessions religieuses congolaises ont été conviées aux consultations par le chef de l'état notamment : l'église du Christ au Congo, les Kimbanguistes, les orthodoxes et j'en passe ; c'est à vous le peuple congolais de juger le comportement des uns des autres.

Faut-il rappeler ici que l'Eglise Catholique Romaine Congolaise a toujours ramé à contre-courant de la volonté de notre peuple.

L'histoire congolaise récente nous renseigne le rôle néfaste joué par les catholiques durant la colonisation belge. Dieu seul sait combien nous avons perdu de notre culture.

Prétendant toujours défendre la cause des opprimés congolais, les Prélats catholiques ont toujours sablé le champagne avec les oppresseurs de notre Peuple.

Ce comportement de l'église Catholique devra interpeler la conscience de chaque citoyen congolais.

Chers compatriotes, souvenez-vous du rôle plus qu'ambigu joué par l'Eglise Catholique lors de la Conférence Nationale Souveraine qui s'était d'ailleurs soldée dans le désordre et dans l'anarchie avec la "Troisième voie" prônée par celle-ci dans l'objectif de combattre le Premier Ministre élu Son Excellence Monsieur Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA, d'heureuse mémoire.

Si, au Dialogue Inter-Congolais de Sun City en Afrique du Sud, la CENCO avait affiché un profil bas, ce n'était pas le cas durant la Transition 1+4 où elle s'était opposée à tout, même au référendum qui avait accouché de la Constitution en vigueur.

Tout au long du règne de 18 ans de l'ex-Président Joseph Kabila Kabange, la CENCO soufflait le chaud et le froid.

Ce tableau sombre nous indique que l'Eglise Catholique Romaine Congolaise n'est pas réellement au service de notre Peuple congolais. Elle ne vogue que selon les intérêts égoïstes de ses animateurs. Je ne peux pas m'empêcher de clamer tout haut qu'elle fait la politique d'autruche.

Face à la situation politique qui prévaut en ce moment en République Démocratique du Congo, le Mouvement Débout Congolais, MDEC, parti d'avant-garde au service du Peuple Congolais, ne peut que s'opposer farouchement encore à toute idée d'un dialogue, lequel dialogue dont le but caché est le repositionnement de ceux qui sont en cours de perdition par la volonté du peuple et partage de gâteau, alors que notre peuple vit une misère indicible.

Le MDEC demande donc à notre Peuple de se dresser débout comme un seul homme pour barrer la route à toute initiative qu'elle soit de l'intérieur ou de l'extérieur de notre pays, visant à saper les efforts du Président de la République, et même celle de ceux qui se cachent sous les soutanes.

Au nom du Peuple Congolais, le MDEC qui juge inacceptable le comportement des Prélats catholiques congolais qui s'écartent de la voie de l'évangile selon les prescrits de Notre Seigneur Jésus-Christ, et insiste, pour que le principe sacro-saint de la séparation entre l'Etat et l'Eglise soit de stricte observation dans notre pays. Rendons à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.

Chers compatriotes, le MDEC invite le peuple congolais à être tous derrière le Chef de l'Etat, à le soutenir dans sa démarche pour sortir le pays dans le marasme pour le bien-être du peuple.

Je vous remercie tous.

Fait à Kinshasa, le 20 Novembre 2020

POUR LE MOUVEMENT DEBOUT CONGOLAIS,

LE PRESIDENT NATIONAL,

Dr. Jean-Pierre KANKU MUKANDI

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.