Congo-Kinshasa: Journée mondiale de la Philosophie - Laurent Kalombo invite la jeunesse congolaise à penser à son futur

Le 19 novembre de chaque année, l'humanité toute entière célèbre la journée mondiale de la philosophie, et ce, depuis 2005. Pour cette 15ème année, à Kinshasa précisément, le Philosophe Laurent Kalombo, au cours d'une conférence organisée dans la médiathèque de l'Institut Français ce jeudi 19 novembre, a donné l'importance de cette discipline dans les différents contextes régionaux avec comme illustration «l'essence du penser à la tâche de la philosophie chez Martin Heidegger».

Faisant un distinguo entre la pensée de Martin Heidegger et la pensée de «l'Etre» et de «l'Etant», ce Philosophe a invité les jeunes formant l'assistance à penser à des solutions qui peuvent changer leur vie au lieu de se fier au bavardage ou aux sujets qui distraient.

«Dans le monde, toute personne envisage ou est à la recherche du bonheur et le chemin reste la philosophie. Car, cette science nous apprend à penser par nous-mêmes, à trouver par nous-mêmes les raisons de vivre même si elle ne propose pas des recettes, mais c'est un chemin de pensée, nous devons continuer donc à réfléchir. A cette génération mouvementée par la technologie, nous vous exhortons à diminuer votre fréquentation dans l'utilisation des réseaux sociaux, mais apprenez à penser par vous-mêmes en prenant le temps de lire», a exhorté Laurent Kalombo.

Par ailleurs, tout en insistant sur l'importance de cette discipline, l'orateur explique que cette science dispose des principes et des valeurs qui nourrissent l'esprit.

«La philosophie charge l'homme individuellement. L'homme est donc voué à penser à lui-même à partir des valeurs et pratiques de la vie et cela a comme conséquence le changement. Et, ce changement doit partir de l'homme, pour devenir des hommes des qualités qui pourront changer la société congolaise. Tout le monde doit être philosophe, pour le bien de sa propre vie alors qu'on pense au bien de la collectivité», a-t-il expliqué à l'assistance.

En outre, s'agissant du contexte actuel, touché par la pandémie de Covid-19, le penseur estime que l'homme n'est pas un atome isolé, qui vit seul, il est d'abord être avec, et de ce fait, aider l'homme à établir des rapports authentiques avec son prochain en dépit de cette maladie, reste l'apport de la philosophie.

Pour rappel, cette journée a été instituée en 2005 par l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO). Elle est célébrée le 19 novembre de chaque année avec pour but de souligner l'importance de cette discipline surtout pour les jeunes, mais encore d'encourager l'analyse, la recherche et les études philosophiques sur les grands enjeux contemporains afin de mieux répondre aux défis qui se posent aujourd'hui à l'humanité.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.