Madagascar: Industrialisation - Une zone agro-industrielle à Toliara

De l'espoir pour Toliara qui n'a aucune industrie. Une zone agro-industrielle sera implantée dans la commune rurale de Betsinjaka, non loin de la ville de Toliara.

Une annonce faite par la ministre de l'industrie, du commerce et de l'artisanat, Lantosoa Rakotomalala, lors de la journée de l'industrialisation en Afrique, célébrée tous les 20 novembre. « Malgré la pandémie, Madagascar a effectué des pas encourageants en mettant sur les rails son industrialisation. Après Pharmalagasy, l'industrie sucrière de Brickaville, et dernièrement la Minoterie de l'océan Indien à Toamasina, une zone industrielle verra le jour à Toliara » a-t-elle souligné vendredi dernier à la célébration de la journée de l'industrialisation en Afrique.

Le complexe s'étalera sur 120 ha et abritera des unités de transformation de riz, de grains secs, de tubercules, d'huile végétale, de produits issus des petits ruminants ainsi que des produits halieutiques. « Il y aura quatre centres d'agrégation de services agricoles dans la zone pour assurer la production et la qualité des matières premières ainsi que les traitements post-récolte. Des dévéloppeurs mettront en place les infrastructures et les entreprises locales et étrangères pourront y avoir accès » détaille Gaëtan Ramindo, directeur général de l'industrie, auprès du ministère de l'industrie, du commerce et de l'artisanat.

Politique

Le projet est indiqué être financé par la BAD et la signature s'est déroulée la semaine dernière. La mise en place de la zone agroindustrielle se fera en deux phases. « Nous sommes actuellement dans la phase d'identification et de recrutement des développeurs du partenariat public-privé, de l'enclenchement des études environnementales. Vient ensuite la phase de construction proprement dite. La zone est prévue être opérationnelle d'ici trois ans au plus tard » poursuit Gaëtan Ramindo.

Les grains secs constituent une filière rémunératrice pour la région Atsimo Andrefana, notamment les pois de cap, le « lojy », le haricot lingot blanc, la lentille et le niébé. Le cycle végétatif se situe en moyenne entre 150 et 200 jours. Dans le passé, 70% des pois de cap de la région ont été exportés. « L'aboutissement de ce projet est vivement souhaité. Un projet du genre mais en plus petite échelle a été mis en place en 2014 dans la commune de Milenake, district de Toliara II. Cela consistait à transformer notamment des tomates qui abondent dans cette commune. Des associations féminines travaillaient en plein temps pour transformer les tomates. Mais hélas, le projet n'a pas fait long feu, alors qu'il a été appuyé par l'État » réagit un agriculteur.

Pour l'heure, il n'y pas d'industrie depuis les années 90, après la société nationale des Huiles de Toliara (SNHU ), la Hasyma, le Sud Madagascar Textile (Sumatex), la société Toly, une entreprise de fabrication de petit outillage. Leur disparition est due à une gestion difficile, une incapacité d'usinage faute de matières premières, des détournements ou tout simplement à cause de la situation politique.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.