Afrique de l'Ouest: Elections 2020 - « Le Burkina Faso se comporte bien en matière démocratique », selon la CEDEAO

22 Novembre 2020

Le commissaire de la CEDEAO, le Général Francis Béhanzin, a déclaré dimanche à Ouagadougou que le Burkina Faso qui tient ce jour, ses élections couplées (présidentielle et législatives), est un modèle en matière de démocratie électorale.

Après avoir fait un tour sur trois bureaux de vote tôt ce matin, l'équipe de la CEDEAO, conduite par l'ancien Premier ministre de la Guinée, Kabiné Komara, est satisfaite de ce qu'elle a constaté.

« La logistique électorale est sur place, les urnes, les isoloirs bien entreposées, les listes électorales, les bulletins de vote avec la signature aux endroits indiqués par les membres du bureau de vote accrédités.

Tous les électeurs ont commencé à sortir dans la sérénité d'une manière bien civilisée», a expliqué le commissaire de la CEDEAO, Francis Béhanzin.

Séduit par l'organisation du scrutin, l'observateur de la CEDEAO a mentionné que « la présence remarquable des forces de sécurité rassure aussi bien la population, les observateurs que les candidats qui passent dans les bureaux de vote pour accomplir leur devoir civique ».

« Nous pensons que c'est une très bonne chose. C'est remarquable pour la sous-région. Le Burkina Faso se comporte bien en matière démocratique », se félicite-t-il.

Pour le chef de la délégation de la CEDEAO, Kabiné Komara, « tous les bureaux ont ouvert à l'heure. Les matériels sont en place.

« Nous avons vu que dans certains bureaux, il y a plus de présents des partis que dans d'autres, mais dans aucun d'eux il n'y a une absence de représentants de partis politiques. Ce qui est déjà très bien », a-t-il ajouté.

L'observateur en chef de la CEDEAO fait remarquer que « notre crainte était aussi qu'il y ait trop d'électeurs par bureau, mais nous avons vu que la moyenne varie de 250 à 500.

Ce qui laisse supposer que d'ici la fin de la journée les opérations peuvent être closent dans ces bureaux-là. Nous souhaitons que ça continue comme ceci ».

Il a souhaité que tout se passe bien dans l'ensemble du territoire national pour que le dépouillement puisse s'engager dans les mêmes conditions de sérénité.

Le Général Béhanzin a invité les électeurs à vite sortir parce que « le soleil se lève tôt sur le Burkina. C'est une très bonne chose. Qu'ils aillent voter dans la paix ».

Il a également demandé « aux candidats de suivre leurs électeurs dans leur comportement civique et d'éviter les auto-proclamations. Tant que le dépouillement n'est pas terminé, tant que la compilation est en cours, il vaut mieux éviter de faire les auto-proclamations ».

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.