Afrique: CAF - Le président Ahmad Ahmad suspendu 5 ans par la FIFA

Mauvaise nouvelle pour Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football (CAF). Il a été suspendu cinq ans ce lundi par la FIFA qui l'accuse de détournement de fonds. La décision a été prise par la commission d'éthique de l'instance dirigeante du football mondial qui, en plus, lui inflige 200 000 francs suisses d'amende, soit 185 000 euros.

D'après la FIFA, Ahmad Ahmad est coupable d'avoir violé l'art. 15 (Devoir de loyauté), art. 20 (Offrir et accepter des cadeaux ou autres avantages) et art. 25 (Abus de position) de l'édition 2020 du Code d'éthique de la FIFA, ainsi que l'art. 28 (Détournement de fonds) de l'édition 2018.

L'instance révèle en effet que l'enquête sur la conduite d'Ahmad, au cours de la période de 2017 à 2019 concernait diverses questions de gouvernance liées à la CAF, notamment l'organisation et le financement d'un pèlerinage de la Omra à La Mecque, son implication dans les relations de la CAF avec l'entreprise d'équipement sportif Tactical Acier et autres activités.

Dans sa décision, à l'issue d'une longue audience, la chambre de jugement a statué que, sur la base des informations recueillies par la chambre d'instruction, M. Ahmad avait manqué à son devoir de loyauté, offert des cadeaux et d'autres avantages, mal géré des fonds et abusé de sa position de président de la CAF, conformément au Code d'éthique de la FIFA. Par conséquent, la chambre de jugement a conclu que M. Ahmad avait enfreint les articles 15, 20 et 25 de l'édition actuelle du Code d'éthique de la FIFA, ainsi que l'art. 28 de l'édition 2018, et l'a sanctionné d'une interdiction de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) tant au niveau national qu'international pendant cinq ans.

Arrivé à la tête de la CAF en 2017, le Malgache avait été placé en garde à vue en juin 2019 à Paris pour des soupçons de corruption.

Candidat à un deuxième mandat à la tête de la CAF, Ahmad Ahmad ne pourra probablement pas se présenter après cette suspension.

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.