Sénégal: Richard Toll / Délivrance des dipas et importations du sucre - La CSS dénonce une fraude du ministère du commerce et réclame justice

23 Novembre 2020

Les travailleurs de la Compagnie Sucrière Sénégalaise (CSS) ont marché avant-hier, samedi 21 novembre, aux côtés des populations de Richard Toll et environs pour protester contre les distributions de DIPAS. Celles-ci sont à l'origine des importations frauduleuses du sucre, principale cause de la situation de mévente qu'endure la CSS. Ces travailleurs réclament justice dans cette affaire qui risque d'emporter plus de 8000 emplois.

Les travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) ont organisé, samedi, une marche de protestation à travers les artères de la ville de Richard-Toll, pour exprimer leur strict désaccord quant à la délivrance des DIPA et à l'importation du sucre. Selon le secrétaire général de la CNTS / section CSS, Amary Diouf, "plus de 150.000 tonnes de sucre importées inondent aujourd'hui le marché national, ce qui fait perdre à la CCS son chiffre d'affaires et menace les emplois pour les 8500 travailleurs de cette société et les 150.000 familles du Walo qui dépendent directement ou indirectement de cette Compagnie."

Désigné porte-parole du jour, Amary Diouf a saisi l'occasion pour saluer la forte présence et la mobilisation des populations du département de Dagana, de Richard-Toll et de l'ensemble du Walo, qui sont venues soutenir le combat des travailleurs de la CCS, installée dans les terres du Walo depuis 50 ans. Pour sa part, le Directeur des Ressources Humaines de la CSS, Louis Lamotte, s'est réjoui des directives données par le Président de la République Macky Sall afin que l'importation du sucre soit régulée. Ce qui, d'après lui, contribuerait à protéger les milliers d'emplois qu'offre cette compagnie sucrière. Et l'homme de poursuivre en renseignant que cette usine dispose aujourd'hui d'un stock invendu de 30.000 tonnes à cause de l'inondation du marché national par les milliers de tonnes de sucre importées de manière illégale. "Nous déplorons cet état de fait car ce sont plus de 8000 emplois qui sont menacés par cette situation de mévente à laquelle est plongée la CSS ».

Les travailleurs fortement mobilisés ont scandé des slogans pour dénoncer ce qu'ils appellent "la mort programmée de la CSS" par le gouvernement actuel. D'ailleurs on pouvait lire sur leurs pancartes et banderoles, "Touche pas à mon sucre", " Non aux importations du sucre ", " Préservons nos emplois", "Stop à l'importation du sucre", " Nos emplois sont menacés", "Mon emploi ma vie", "CCS, la marmite de Richard-Toll", entre autres. Ces travailleurs de la CSS se disent très déterminés à poursuivre le combat jusqu'obtention de gain de cause. Ils réclament que justice soit faite par rapport à cette fraude et la délivrance des DIPAS.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.