Cameroun: Situation épidémiologique - Le cas de l'Est

La quatrième région la plus touchée au Cameroun après le Centre, le Littoral et l'Ouest était le sujet principal du briefing quotidien.

La situation épidémiologique globale dans la région de l'Est au 18 novembre 2020, fait état d'un cumul de 1144 cas positifs, 29 décès et 198 personnes guéries. Pour un taux de létalité de 2.5 %. Ces chiffres ont été communiqués hier au Centre des opérations des urgences de santé publique par le Dr Linda Essoh, sous-directeur de la lutte contre les épidémies et les maladies au ministère de la Santé publique. C'était au cours du point de presse quotidien sur l'évolution épidémiologique de la pandémie au Cameroun.

Après les régions du Centre, du Littoral, de l'Ouest, l'Est est désignée comme l'une des régions les plus touchées par la pandémie. Selon les professionnels de la santé, on y enregistre depuis quelques semaines, une augmentation du nombre de cas dans ces régions constituant de nouveaux foyers épidémiologiques « Cette situation déplorable ce qui constitue nous savons qu'une grande majorité de nos compatriotes ne pratiquent plus les gestes barrières qui constituent notre principale arme contre ce virus pernicieux », explique le Dr Linda Esso. Raison pour laquelle les populations ont été appelées à être davantage prudentes, responsables et solidaires afin d'éviter une nouvelle vague dans notre pays.

« La cinquième période opérationnelle que nous venons d'entamer vise ainsi à renforcer la prévention et le dépistage massif au sein des communautés les plus à risque. Ce qui permettra de limiter la propagation et de rompre la chaîne de transmission de la maladie », poursuit-elle. La surveillance transfrontalière continue d'être menée aux points d'entrées ainsi que la sensibilisation des populations au respect des mesures barrières, et la désinfection des mains. Les populations de la région de l'Est sont donc encouragées à pratiquer davantage les gestes barrières au quotidien, pour réduire le risque de propagation du virus au sein de la population.

Par ailleurs, près de neuf mois après la notification des premiers cas de Covid-19, le 6 mars dernier, le ministère de la Santé publique continue de renforcer le système de santé, afin d'assurer la continuité des soins et des services de santé à tous les niveaux de la pyramide sanitaire lourdement impactée par la pandémie. Grâce à la décentralisation de la riposte, des interventions et protocoles sanitaires continuent d'être implémentés, suivis et évalués sous la coordination des gouverneurs des régions, et des délégués régionaux de la santé publique.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.