Gabon: Trafic d'ivoire - Condamnation de plusieurs trafiquants au Tribunal de Libreville

23 Novembre 2020

Le vendredi 20 novembre 2020 à la chambre correctionnelle spéciale du Tribunal de première instance de Libreville, s'est tenue une audience au cours de laquelle le Ministère en charge des Eaux et Forêts avait quatre affaires en délibéré. Le Tribunal Spécial de Libreville a reconnu plusieurs trafiquants coupables de trafic d'ivoire. Cela concernait 12 présumés trafiquants d'ivoire, dont 10 ont été condamnés à des peines de prison ferme allant de 6 mois à deux ans de prison, la peine maximale prévue par la loi étant de dix ans de prison.

Jean G. M M et Ange Rodrigue M avaient été interpellés le 9 octobre 2020 à Tchibanga (Province de la Nyanga). Ils s'apprêtaient à vendre quatre (4) pointes d'ivoire. Jean G. M M a été déclaré coupable du délit de détention illégale, de tentative de vente d'ivoire. Quant à M Ange Rodrigue, il a été innocenté des faits de complicité de tentative de vente et transport de l'ivoire. Le coupable a été condamné à une peine de 36 mois d'emprisonnement, dont 12 mois avec sursis et une amende de 1.500.000 FCFA, une somme sursis à l'exécution de l'amende à hauteur de 520.000 FCFA et 2.000.000 FCFA de dommages et intérêts.

Bernard M., après son interpellation à Lastoursville où il tentait de vendre six (6) pointes d'ivoire avec ses complices Jean M. et Apollinaire A. courant l'année 2020, ont aussi été jugés. M. Bernard et Apollinaire A. ont été reconnus coupables du délit de détention illégale d'ivoire, trophées d'une espèce intégralement protégée. Ils écopent chacun d'une peine d'emprisonnement de 24 mois dont 12 mois avec sursis. Quant à Jean M., il a été reconnu coupable du délit de complicité de tentative de commercialisation des trophées d'une espèce intégralement protégée (ivoire).Il a été condamné à 12 mois d'emprisonnement dont 6 mois avec sursis. Les trois prévenus ont été solidairement condamnés à une amende de 4.294.500 FCFA, à hauteur de 2.095.500 FCFA de sursis et à 1.500.000 FCFA de dommages et intérêts.

Le 25 août 2020 à Lambaréné, A. C. P, A. C. DI J et Diallo D.avaient été interpellés alors qu'ils s'apprêtaient à vendre deux (2) pointes d'ivoire.

A. C. P, et Diallo D., ont été déclaré coupables du délit de détention et tentative de vente d'ivoire, trophées d'une espèce intégralement protégée. A C DI J, pour sa part, a été reconnu coupable du délit de détention et de tentative de vente des trophées d'une espèce intégralement protégée (ivoire). La cour a condamné chacun des prévenus à 2 ans d'emprisonnement ferme et à verser une amende de 250.000 FCFA. Les dommages et intérêts s'élèvent à 3.000.000 FCFA.

Pour l'affaire du trafic d'ivoire dans la commune de Koula-Moutou (province de l'Ogooué-Lolo), quatre hommes étaient concernés. Fidèle M.I B. et B. M. ont été reconnus coupables du délit de détention des pointes d'ivoire. Et Jean Luc N. coupable de détention de pointes d'ivoire, détention de peau de panthère et port illicite d'arme à feu. Par contre, Aimé Pamphile I. a été relaxé du chef d'accusation de complicité de transport de pointes d'ivoire. Les trois coupables ont été condamnés à une peine de 36 mois d'emprisonnement dont 24 mois avec sursis et solidairement à une amende de 3.575.000 FCFA. Les quatre individus avaient été appréhendés à Koula-Moutou le 11 Septembre 2020. Ils étaient en possession de 4 pointes d'ivoire.

Le tribunal a également prononcé la restitution de l'ensemble des trophées à l'administration compétente.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.