Gabon: Employabilité chez les jeunes - Le chômage bat son plein

23 Novembre 2020

L'insertion des jeunes sur le marché du travail s'avère de plus en plus difficile. Refus délibéré ou critère sélectif mis en avant, les entreprises ne semblent plus vouloir recruter. Cette situation laisse perplexe ces jeunes qui, au sortir de leur formation bataillent pour obtenir une place dans le monde du travail.

Le chômage chez les jeunes n'est pas une histoire d'aujourd'hui. Décrocher un emploi de nos jours relève de la parenté. Il faut avoir une tiers personne proche qui occupe un poste à grande responsabilité ou encore par « recommandation » pour l'obtention d'un poste n'est plus d'actualité. Ce mois de septembre 2020, le taux de chômage oscille entre 20 et 30%, des données révélées par le ministère de l'Economie et de la relance. Des données alarmantes car ce sont les jeunes les plus touchés.

Les entreprises ne recrutent plus pour mieux gérer leur masse salariale et ne veulent en aucun cas, avoir une charge en plus. Ainsi, on retrouve de jeunes diplômés fraîchement sortis des écoles entrain de peiner pour trouver au moins un stage afin de pouvoir être dans le rythme du monde professionnel.

Pourquoi les entreprises ne recrutent-elles pas ? C'est la question que tous les jeunes se posent. L'expérience requise est le tout premier critère mis en exergue par ces dernières qui fait barrage. Nombreuses sont les entreprises qui mettent cet aspect en avant, justifiant cela pour la bonne marche de leur activité. Ceci étant, cette pratique devenue monnaie courante met dans l'embarras les jeunes car bien qu'ayant le profil requis pour le poste, ces derniers ne peuvent prétendre dû au manque d'expérience. Tout de même, le manque d'expérience peut être compensé par les compétences et la fraîcheur, surtout par la motivation de vouloir donner le meilleur de soi. Pour ainsi dire, on peut manquer d'expérience mais fournir un meilleur rendement qu'une personne l'ayant déjà.

La forte participation aux concours montre à suffisance le taux élevé du chômage chez les jeunes. Près de 15.000 jeunes pour seulement 400 places (360 hommes de rang et 40 sous-officiers) pour le concours de la Garde Républicaine. Cet exemple met en évidence les difficultés qu'éprouvent les jeunes à pallier au chômage.

Des initiatives sont nécessaires pour inverser la courbe du chômage, mais il faudrait que des mesures d'accompagnement soient présentes pour éviter un imbroglio. Car les jeunes ont acquis une formation souhaitent faire valoir leurs compétences dans le monde professionnel.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.