Afrique: Ahmad Ahmad mis hors course par une suspension de 5 ans prononcée par la FIFA

23 Novembre 2020

L'élection à la CAF (Confédération Africaine de Football), c'est en Mars prochain.

Mais déjà un candidat est hors course. Il s'agit du président sortant de l'instance du football continental, Ahmad Ahmad.

Par décision de la commission d'éthique de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association), le Malgache est suspendu pour une durée de 5 ans, ceci, dit-on pour détournement de fonds.

Autrefois placé en garde à vue juin 2019 à Paris pour avoir été soupçonné de corruption, Ahmad Ahmad a goûté ce lundi matin à la ciguë de la FIFA suite à une longue audience.

Après enquête, la commission d'éthique de la FIFA a prononcé la sentence en sanctionnant le Malgache, candidat à sa propre succession, d'une interdiction de toute activité liée au football pour une durée de 5 ans.

Aussi, écope-t-il d'une amende de 185 000 d'euros pour avoir violé l'art. 15 (Devoir de loyauté), art.20 (offrir et accepter des cadeaux ou autres avantages) et art 25 (abus de position) de l'édition 2020 du code d'éthique de la FIFA, ainsi que l'art 28 (Détournement de fonds) de l'édition 2018.

Suspendu, c'est le monde qui s'effondre autour de celui qui jusqu'ici était bel et bien candidat à sa propre succession.

Sauf avis contraire, c'est un boulevard qui est ainsi ouvert devant les autres candidats déclarés à ce scrutin. Il s'agit de l'Ivoirien Jacques Anouma (70 ans), le Mauritanien Ahmed Yahya (44 ans), le Sud-Africain Patrice Motsépé (58 ans) et le Sénégalais Augustin Senghor (56 ans).

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.