Guinée: Kankan - Près de 10 millions GNF, des téléphones portables emportés, un blessé par balles dans une attaque

23 Novembre 2020

Les attaques à mains armées se multiplient dans la commune urbaine de Kankan. Le dernier cas en date s'est produit aux environs de 2 heures du matin dans la nuit du dimanche 22 à ce lundi 23 novembre 2020 à proximité de l'hôtel Assalam dans le quartier Sinkefara 2, commune urbaine de Kankan en haute Guinée.

Selon un confrère basé dans le Nabaya, il n'y a pas eu de perte en vie humaine mais les bandits armés de fusils de guerre et cagoulés ont réussi à emporter plus de sept (7) millions de francs guinéens (GNF), cinq(5) téléphones après avoir blessé par balles aux pieds un jeune homme qui a tenté de résister.

Notre informateur précise que c'est la famille Koïta qui a été la cible des malfrats. Le blessé du nom de Laye Fodé Koita a été transporté à l'hôpital régional de Kankan où il recevrait des soins.

Dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 novembre, c'est un gérant d'un cafétéria et élève en classe de 9e année du nom de Amadou Condé qui a été tué par balles dans le quartier Salamani.

Dans la nuit du jeudi 19 novembre 2020, c'est le corps sans vie d'un jeune homme d'une vingtaine d'années du nom de Ousmane Diallo qui a été retrouvé au secteur 7 du quartier Missira toujours dans la commune urbaine de Kankan.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.