Sénégal: Commercialisation de l'arachide - 250 points de collecte répartis dans la région de Kaffrine

Kaffrine — Environ 250 points de collecte sont mis cette année à la disposition des opérateurs et des producteurs de la région de Kaffrine (centre), pour la commercialisation des graines d'arachide, a-t-on appris lundi du directeur régional du développement rural (DRDR), Samba Ndao Tall.

"A Kaffrine, nous avons environ 250 points de collecte officiels. Et nous espérons collecter, cette année, 100.000 tonnes d'arachide dans le circuit officiel : 75.000 tonnes pour les huiliers et 25.000 tonnes pour les semences", a dit M. Tall à la presse locale, lors de l'assemblée générale constitutive de l'Union nationale pour la promotion de l'agriculture durable.

"Il y a, en plus du circuit officiel, le circuit parallèle, qui est très actif à Kaffrine. Au moins 50.000 tonnes d'arachide de Kaffrine vont vers Touba (centre)", a souligné le DRDR.

Selon lui, les opérateurs de la région sont en train de s'organiser pour la commercialisation des récoltes d'arachide, qui va démarrer dans les prochains jours ou semaines.

"Une campagne de collecte est exigeante en termes moyens matériels, de ressources humaines et financières.

A Kaffrine, les opérateurs sont en train de déployer les moyens nécessaires", a dit M. Tall, rappelant que Koungheul est, des quatre départements de la région, celui qui collecte la plus grande quantité de graines d'arachide.

Il invite les opérateurs à acheter l'arachide au prix fixé par le Comité interprofessionnel de l'arachide, à savoir 250 francs CFA le kilogramme.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.