Burkina Faso: Dr Gustavo Frometa Diaz, chef de la Brigade médicale cubaine

23 Novembre 2020
interview

La première équipe de la Brigade médicale cubaine a foulé le sol burkinabè le 24 novembre 1985 sous la période révolutionnaire.

A l'occasion du 35e anniversaire de coopération médicale entre Cuba et le Burkina, le chef de l'actuelle Brigade médicale cubaine, Dr Gustavo Frometa Diaz, revient sur les facettes de cette collaboration et exprime la fierté de son équipe à travailler aux côtés du personnel de santé « du pays frère » pour offrir des soins de qualité à la population.

 Qu'entend-on par brigade médicale cubaine ?

La collaboration médicale cubaine au Burkina Faso marque son 35e anniversaire ce mois de novembre 2020.

Plus de deux centaines de médecins et professionnels de santé cubains ont offert leur contribution solidaire à cette sœur nation de l'Afrique subsaharienne qu'est le Burkina Faso. Ils ont lutté aux côtés de leurs collègues burkinabè pour la santé et la vie du peuple frère.

Les peuples cubain et burkinabè sont unis par des liens ancestraux. La première Brigade médicale cubaine est arrivée au Burkina Faso, le 24 novembre 1985.

Elle a travaillé dans un programme intensif de campagne d'immunisation contre un foyer de rubéole et méningite qui a frappé la région, en coordination avec des organisations internationales et régionales de santé et les autorités du pays.

Ce travail de collaboration a continué à se développer jusqu'à sa transformation en un accord multilatéral entre nations de la région, avec la participation solidaire de Cuba.

 Ce 24 novembre marque le 35e anniversaire de l'arrivée de la première Brigade médicale cubaine au Burkina Faso. Quel bilan pouvez-vous établir de cette coopération médicale entre les deux pays ?

Pendant plus de trois décennies, les collaborateurs cubains de la santé ont écrit de sensibles et belles histoires d'amour et de dévouement solidaire à leurs patients et à ce peuple frère.

Ils ont gagné la confiance et la gratitude des populations, ainsi que la reconnaissance des plus hautes autorités du ministère de la Santé et du gouvernement.

Les médecins cubains ont travaillé dans des endroits reculés du Burkina Faso, dans les villages, communes et villes. Ils ont marqué leur présence dans les 13 régions du pays.

Des millions de consultations médicales et des milliers d'interventions chirurgicales, depuis les plus simples jusqu'aux plus complexes, de toutes les spécialités ; des accouchements, des soins spéciaux et réanimations des patients graves, réhabilitation, immunisation et des centaines de milliers d'examens de laboratoire ont été faits par les spécialistes de l'Île, en collaboration avec leurs collègues burkinabè.

Avec eux, les médecins cubains ont établi les meilleures relations de fraternité, d'amitié et de respect non seulement du point de vue professionnel, mais aussi personnel.

Pouvez-vous détailler le travail fait par la Brigade médicale cubaine au Burkina Faso ?

Dans le cadre de leur travail quotidien, les médecins et spécialistes cubains, aux côtés de leurs collègues des centres de santé burkinabè, offrent leur collaboration solidaire et fraternelle.

Ils participent aussi aux investigations scientifiques avec eux et réalisent des travaux dans différentes disciplines qui sont présentés chaque année lors des journées scientifiques de la Brigade médicale.

A l'occasion de ces journées, nous échangeons sur des thèmes relatifs aux principaux problèmes de santé qui affectent la population de la région et du pays.

Les collègues et autorités sanitaires burkinabè participent beaucoup à ces rencontres de partage d'expériences.

Le travail abattu par les médecins cubains au Burkina est reconnu et demandé par la population de manière générale dans les hôpitaux et centres de santé où ils travaillent.

Animés par leur très haute sensibilité humaine, ils s'engagent avec professionnalisme dans la pratique médicale pour offrir des soins de qualité aux populations.

En plus, il n'y a pas d'interférence idéologique, religieuse, ethnique, ni de classe sociale dans la prise en charge des patients.

 Quelle est la composition de l'actuelle Brigade médicale présente au Burkina Faso ?

Actuellement, la Brigade médicale cubaine qui travaille au Burkina Faso compte 14 coopérants de différentes spécialités de la santé comme en microbiologie, en chirurgie, l'urologie, la neurochirurgie, la médecine intensive, la cardiologie, la néphrologie, l'orthopédie, la stomatologie et l'épidémiologie.

Les mêmes travaillent en ces moments dans différentes structures du système de santé à la capitale du pays.

Les collaborateurs cubains de la santé au Burkina Faso célèbrent aujourd'hui l'accompagnement de plus de trois décennies au peuple burkinabé, avec amour, professionnalisme et don de soi dans le respect des traditions et de la culture de cette « terre des hommes intègres ».

C'est aussi une opportunité de remercier le peuple et les autorités burkinabè pour leur hospitalité et leur gratitude infinie.

Ce sont des gestes qui les réconfortent et les encouragent à continuer de développer les liens d'amitié et de coopération entre nos deux pays, pour un futur meilleur de tous.

 Est-ce que dans le cadre de la coopération médicale, des étudiants burkinabè en médecine vont poursuivre leurs études à Cuba ?

Les médecins cubains ne se sont pas seulement limités au Burkina par le travail médical d'assistance. Ils ont aussi contribué à la préparation et l'entrainement de techniciens et professionnels de santé.

Dans la même dynamique, l'octroi de bourses d'études est toujours maintenu au profit des jeunes Burkinabè qui voyagent chaque année à Cuba pour étudier la médecine dans les universités de médecine de l'Île, d'où ils reviennent pour contribuer au développement du système sanitaire burkinabè.

En ce sens, il faut signaler que Cuba s'est vu limiter dans ses capacités de recevoir un nombre important d'étudiants burkinabè et d'autres pays du tiers monde, à cause des conditions économiques difficiles que le blocus économique, commercial et financier que les Etats-Unis lui ont imposé depuis plusieurs années.

Ce blocus s'est particulièrement durci les quatre dernières années sous l'administration Trump. En dépit de cela, Cuba maintient sa tradition de former le personnel de santé d'autres pays frères. Actuellement 12 jeunes Burkinabè poursuivent leurs études de médecine à Cuba.

La pandémie de la COVID-19 a secoué le monde entier. Est-ce que vous avez apporté votre expertise au personnel de santé burkinabè dans la lutte contre cette pandémie ?

En ces temps caractérisés par la grave situation épidémiologique internationale, occasionnée par la pandémie de la COVID-19 dans le monde qui, aussi, affecte l'Afrique, les coopérants cubains de la Brigade médicale sont restés solidaires du peuple frère burkinabè.

Ils ont travaillé sans trêve et se sont impliqués dans le plan de riposte national mis en place par les autorités sanitaires burkinabè.

Les médecins cubains ont collaboré comme partenaires techniques avec les experts nationaux et internationaux pour apporter une réponse nécessaire à la pandémie dans le respect des protocoles établis par l'OMS et le ministère de la Santé burkinabè.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.