Sénégal: Ziguinchor / Report de l'ouverture du club méditerranéen de la saison en 2021 - Coup de massue pour le tourisme

24 Novembre 2020

Le report de l'ouverture du Club Méditerranéen au mois de février 2021 rime avec désespoir, désarroi des populations de Capskiring et environs. Avec ce report de la saison touristique c'est un coup de massue qui leur tombe sur la tête. On s'achemine ainsi vers un lendemain incertain pour les populations de la région pour la plupart accrochées au tourisme devenu un poumon de l'économie régionale.

C'est un coup dur pour le tourisme en Casamance. Le report de la saison touristique à février 2021 plonge le Capskiring et toute la zone touristique dans le désarroi total. Après huit mois de chômage, les travailleurs évoluant dans le secteur nourrissaient l'espoir de retrouver leur poste en décembre mais voilà que le Club Med, locomotive de ce tourisme en Casamance, annonce le report de l'ouverture de ses bases au Capskiring au 14 février 2021.

La surprise et l'inquiétude enflent chez les acteurs dans toute cette zone. Aujourd'hui cette nouvelle du report qui tombe comme un coup de massue sur la tête des acteurs exacerbe le désarroi qui est le sentiment le mieux partagé. «Nous avons été surpris et inquiets parce que les conséquences sont lourdes pour toute la Casamance et plus particulièrement pour les populations du Kassa car le Club Med est le poumon du tourisme en Casamance. C'est difficile, il y'a un désespoir total pour toutes les populations de la région», déplore Lamine Diop Sané, président des guides touristiques de la région de Ziguinchor.

Abattues et déçues, les populations du Cap-Skiring de Diembering de Kabrousse le sont aujourd'hui ; elles qui parlent de désespoir après ce report de la saison touristique qui a fini d'imprimer un désespoir total. Au Cap-Skiring et environs, c'est un lendemain incertain qui attend les populations qui vivent de l'économie du tourisme.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.