Cote d'Ivoire: Décès de Sidy Diallo - Les agents de la FIF encore sous le choc, racontent l'homme

Le décès du Président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), Augustin Sidy Diallo reste vif dans l'esprit des acteurs du football Ivoirien.

Les agents de la FIF, les présidents de Clubs, les Secrétaires généraux de clubs avec qui nous avons échangé le lundi 23 novembre 2020 au siège de la FIF à Treichville sont encore sous le choc.

La tristesse se lisait sur le visage du personnel et des autres acteurs du football que nous avons aperçus dans la cour de la FIF et même dans les bureaux des agents.

Avant d'entrer dans les locaux de la FIF, nous voyons les drapeaux en berne. La FIF est en deuil. Son président est mort.

« Nous sommes une institution. Notre institution est en deuil. Les drapeaux sont donc en berne. Nous nous préparons à rendre un hommage à notre président »,a confié le directeur Exécutif de la FIF, le préfet Hors grade Sam Etiassé.

À l'entrée de la FIF, le personnel et des prestataires de services s'activent pour dresser une chapelle et le lutrin ou sera posé le livre des condoléances. Après une heure de temps, la chapelle est bien dressée avec un portrait géant du président de la FIF posé de

façon oblique à gauche de l'entrée principale. Des fleurs et des ballons de football servent de décor à la chapelle. À droite est posé le lutrin pour les condoléances.

Touré Clémentine, sélectionneure de l'équipe nationale féminine arrivée dans les locaux de la FIF quelques minutes après la fin de cette "mise en place" n'a pu contenir ses larmes à la vue du poster du Président de la FIF.

Elle est inconsolable. Difficile de lui arracher quelques mots. Mme Olga Gaye, Chef du Cabinet du président Sidy Diallo, parvient à dire un mot : « J'étais son chef de cabinet, très proche de lui. Je retiens que c'était un homme humble, bon.

Ce n'est pas parce qu'il n'est plus là que je le dis. Je le dis par rapport aux relations que j'avais avec lui. Mon patron était un homme humble, bon. Il aimait son prochain. Nous sommes dans un milieu où on est quelquefois incompris.

Peut-être que les égards de comportement qu'il a eus , c'est peut-être parce qu'il était incompris. Pour ma part je garde un bon souvenir de lui ; sa bonté, son humilité. Ce sont deux choses qui le caractérisaient ».

Le Jeudi 26 novembre 2020 au siège de la FIF, le comité exécutif rendra hommage à l'illustre disparu. En effet, les membres du comité exécutif réuni, le lundi 23 novembre 2020 ont "décidé de rendre un hommage mérité au Président Augustin Sidy Diallo, le jeudi 26 novembre 2020 à l'occasion d'une cérémonie publique".

Jean Jacques Ébé, président délégué de l'Usc Bassam rencontré dans les locaux de la FIF, parle du président Sidy Diallo : "Pour moi, il n'est pas encore mort tant que la séparation définitive n'est pas faite. Une personne si généreuse ne peut pas partir de la sorte. Aujourd'hui, tout le monde reconnaît unanimement qu'il était un grand homme.

Pour ma part, je dis c'est une personne immense. Je suis sans voix, je perds un repère. C'est très dur pour moi. Ainsi va la vie !

Sidy Diallo est d'abord caractérisé par l'humilité. Sinon moi, Ébé Jean Jacques, qui suis-je par rapport à lui avec sa surface financière, le monde qu'il connaît, ses contacts, et qu'il me prenne pour l'un de ses amis.

On parlait de tout et de rien, sans détour. Il était prêt pour moi, donc j'étais prêt pour lui. C'est cela l'homme, Sidy. L'humilité ! Il portait des costumes quand la circonstance le demandait sinon il était simple dans son jean.

Il préférait jouer dans l'ombre plutôt que de tirer la couverture sur lui. C'est ce qui doit nous amener pour savoir que dans la vie,Mtout est vanité.

Que nous sommes poussière, nous retournerons poussière. Donc nous devons cultiver l'humilité. C'est cette valeur là qu'il m'a enseignée. Pour moi, c'est un repère".

Dié Fidèle, Président de la Mutuelle des Agents de la Fédération ivoirienne de football (MAFIF) est toujours sous le choc. "C'est avec le cœur meurtri, beaucoup d'émotions que le samedi (Ndlr : samedi 21 novembre 2020), j'ai appris la triste nouvelle.

Jusque-là, je ne suis pas prêt à réaliser que ce soit la vérité. Nous sommes tous sous le coup. Au-delà d'être un président, Sidy Diallo était pour nous, personnel, un père très généreux qui était à notre écoute, prêt pour nous.

Il faisait tout ce qu'il pouvait selon ses moyens pour satisfaire le personnel. Il a même été l'un de ceux qui ont suscité la création de la mutuelle. Nous venons de perdre un père de famille.

Au-delà de la Fif, la Côte d'Ivoire et le monde du football viennent de perdre un grand homme généreux, qui avait du respect pour tout le monde. Peu bavard, très discret.

Mais très généreux. Nous avions une bonne relation particulière qui faisait que je lui disais que j'étais son stagiaire président.

Il me disait qu'il n'y a pas de petit président. Mais qu'un président est un président. Je lui dis aujourd'hui : " président Sidy, tu étais un grand président. Pour nous, tu demeures à jamais le plus grand président"a commenté Dié Fidèle.

« Je pourrais dire que c'était quelqu'un de très charismatique malgré sa timidité. Il n'aimait pas garder ce qui ne lui plaisait pas dans son cœur pour un bon moment. Il préférait s'exprimer. Et je pense que c'est l'une de ses qualités.

Il ne savait pas cacher sa colère. Il l'exprimait. Il a toujours montré qu'il aimait le football et qu'il pouvait vraiment tout faire pour le football », a affirmé Kragbé Fidèle, Secrétaire général du Sporting Club de Gagnoa.

Augustin Sidy Diallo est décédé le samedi 21 novembre 2020 à l'âge de 61 ans. Un grand hommage lui sera rendu le 26 novembre 2020 par la grande famille du football Ivoirien.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.