Sénégal: Kaffrine / Installation d'une coopérative pour l'agriculture durable - L'Unapad se donne les moyens de ses ambitions

24 Novembre 2020

L'Union nationale pour la promotion de l'agriculture durable (Unapad), en partenariat avec la Direction régionale de développement agricole de Kaffrine a poursuivi hier, lundi 23 Novembre à Kaffrine, une assemblée générale constitutive. Une rencontre qui a profité au président de l'Unapad Sadimb Cisse et ses associés de se pencher en même temps à l'installation d'une nouvelle coopérative pour le bien-être de la structure.

Cette coopérative est intitulée "Société nationale/ Coopérative Unapad". Elle regroupe aujourd'hui plus de 19.000 membres répartis autour des 14 régions du pays et de près de 40 départements. Même si en l'espace d'une année après sa création en Novembre 2019, l'Unapad a réussi à dresser un bilan positif à tous les niveaux dans les différents secteurs d'activités, la création de cette coopérative obéit à la volonté des membres de cette entreprise rurale de dérouler son programme inclusif, de mobiliser davantage ses membres autour d'une nouvelle entité et de pouvoir ensuite élargir son domaine d'intervention et de compétence sur un terrain plus large.

Une initiative qui, au-delà de sa spécificité d'accroître les activités génératrices de revenus qu'elle s'est elle-même taillées, va aussi faciliter l'attraction des partenaires au développement qui éprouveront la volonté d'entretenir des relations mutuelles avec l'Unapad ou travailler avec elle dans la durée. Au Sénégal, l'installation de cette coopérative est aussi une stratégie de facilitation des rapports entre l'Etat et ce partenaire, mais contribuera en même temps à la facilitation de l'accès des producteurs membres à un certain nombre de besoins générés par des décideurs tels que les semences, les intrants, et les matériels agricoles. Il s'agira aussi de pouvoir bénéficier de ces mêmes privilèges auprès des banques et des institutions financières pour ce qui tient à l'accès des membres aux crédits.

Ainsi coïncidant cette année avec le démarrage officiel de la campagne nationale de commercialisation agricole, cette rencontre a aussi servi de cadre aux membres de l'Unapad de se féliciter sur le prix proposé aux producteurs. Ils ont quand même tenu à préciser que c'est un progrès et d'ici quelques années, ce prix sera revu à la hausse jusqu'à la hauteur de 500 f pour mieux payer les efforts paysans.

Cet avantage, selon le président de l'Unadap, pourra être facilement atteint si l'on s'organise davantage et réorganise les coopératives afin de mettre de la valeur ajoutée dans les produits tirés des différentes filières. Et ceci pour non seulement développer et faire respecter le concept "Consommons local", mais surtout pour inciter davantage les opérateurs agricoles internationaux de mieux exploiter le marché sénégalais.

A La Une: Agroindustrie

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.