Togo: Les autorités interdisent une manifestation de l'opposition à Faure Gnassingbé

La manifestation prévue samedi 28 novembre par la dynamique Kpodzro sera interdite par les autorités togolaises, ont appris ce matin les organisateurs.

La dynamique Kpodzro, qui soutient Agbéyomé Kodjo, appelle à manifester samedi à Lomé, la capitale du Togo, pour contester les résultats de la présidentielle de février remportée par Faure Gnassingbé. Mais les autorités ne sont pas du même avis, la mobilisation a été interdite ce mardi, ont appris les organisateurs.

« Nous venons juste de recevoir un courrier des autorités de fait qui disent que cette manifestation-là ne sera pas acceptée », explique à RFI Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coordonnatrice de la dynamique.

Il n'est toutefois pas question de renoncer à la contestation. Selon elle, « ces autorités se leurrent quand elles croient pouvoir étouffer la contestation, les Togolais sont plus que jamais déterminés à en finir avec ce régime et ils trouveront bien le moyen de le faire », estime Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

Le mot d'ordre reste le même : récuser la réélection de Faure Gnassingbé, en poste depuis 2005 à la tête du pays. « Nous tenons toujours à ce que la volonté des Togolais, exprimée dans les urnes le 22 février 2020, soit respectée. Pour nous, les Togolais ont acté massivement ce jour-là le changement à la tête du Togo. Ils ont montré leur volonté de rompre avec un régime plus que cinquantenaire et il n'est pas question de ne pas les écouter », conclut la coordinatrice.

Lors du scrutin de février dernier, Faure Gnassingbé l'a emporté avec 70,78% des suffrages. Gabriel Agbéyomé Kodjo est arrivé à la seconde place avec 19,46%, et l'ancien chef de file de l'opposition Jean-Pierre Fabre a obtenu 4,68% des voix.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.