Sahara Occidental: Les instances internationales appelées à faire pression sur le Maroc pour la libération des détenus politiques sahraouis

El-Ayoune Occupee — Une militante sahraouie des droits de l'Homme, Mouna Hamdi El Nafâa Yaya, a interpellé les instances internationales, à leur tête, les Nations unies et le Conseil de sécurité, à faire pression sur le régime marocain pour la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis détenus dans les geôles marocaines.

Dans un enregistrement audio-visuel, la militante des droits de l'Homme, membre du bureau exécutif du Collectif des défenseurs des droits de l'homme sahraouis (CODESA), a appelé l'ONU, le Conseil de sécurité, l'Union africaine (UA), l'Union européenne (UE),le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), ainsi que les organisations internationales de défense des droits de l'Homme, à exercer des pressions sur le régime marocain, en vue de l'amener à "cesser les procès illégaux intentés contre les civils sahraouis, en raison de leurs positions et opinions politiques".

La CODESA avait publié récemment un rapport sombre sur la situation des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis, et des violations marocaines à l'encontre des sahraouis.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.