Sénégal: Rapatriement de sans-papiers sénégalais d'Espagne - Moïse Sarr dément et précise

24 Novembre 2020

Certains médias en ligne, citant la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, en visite à Dakar, informaient lundi que son pays allait prendre des dispositions pour rapatrier les Sénégalais qui y sont illégalement établis. Ce, dans le « respect des règles de conventions ».

Une information démentie par le Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, en charge des sénégalais de l'extérieur, Moïse Diégane Sarr, au cours du premier « Gouvernement face à la presse » qui s'est tenu mardi au building administratif de Dakar.

Selon M. Sarr, il n'a jamais été question, dans la convention signée, dimanche, entre Dakar et Madrid, de rapatriement des compatriotes sans-papiers vivant en Espagne.

« Je voudrais profiter cette occasion pour arrêter toutes les rumeurs et supputations qui entourent la conclusion de cet accord.

Et dire, de manière très claire, que nous n'avons pas signé avec la Royaume d'Espagne une convention qui concerne le rapatriement de nos compatriotes », a-t-il précisé, parlant de « convention révolutionnaire ».

Et Moïse Sarr d'ajouter : « l'accord que nous avons eu à signer (avec l'Espagne, ndlr) est relatif à la prise en charge de ce que l'on appelle les conventions de retraite ».

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.