Afrique: Gestion des vaccins - Le Tony Blair Institute et Oracle unissent leurs forces

Le Tony Blair Institute (Tbi) et Oracle ont apporté la technologie du cloud en Afrique pour gérer des programmes de santé publique.

Dans un premier temps, informe un communiqué de presse, le Ghana, le Rwanda et la Sierra Leone utiliseront le nouveau système de gestion de la santé Oracle pour créer des dossiers médicaux électroniques pour leurs programmes de vaccination contre la fièvre jaune, le VPH, la polio, la rougeole et la Covid-19, dès que ce vaccin sera distribué en Afrique.

Le Tbi et Oracle sont en pourparlers avec plus de trente autres pays d'Afrique, d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Nord qui évaluent la possibilité d'utiliser le même système en cloud pour gérer leurs programmes de vaccination Covid-19.

« Depuis février de cette année, l'Union africaine et les États membres ont travaillé ensemble sans relâche pour faire face à l'impact de la Covid-19 sur le continent », a déclaré le Dr John

Nkengasong, directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies. « Alors que la pandémie Covid-19 se poursuit, des partenariats comme celui-ci avec Oracle, le TBI et divers gouvernements sont essentiels au renforcement des institutions de santé

publique des États membres, non seulement pour intégrer des technologies innovantes mais aussi pour harmoniser de manière proactive et urgente la collecte et le partage de données importantes sur les tests à travers le continent. », a-t-il dit

Le Tbi a fourni des conseils politiques et un soutien pratique aux gouvernements africains dans leur lutte contre les problèmes complexes liés à la Covid-19.

Pour relever ces défis, le Tbi s'est associé à Oracle pour fournir une technologie en cloud permettant de numériser et d'unifier les données sanitaires nationales, à commencer par la gestion des vaccinations.

Le système de gestion de la santé Oracle crée un dossier médical électronique dans une base de données cloud pour chaque personne au fur et à mesure qu'elle est vaccinée.

Ce système hautement sécurisé peut être rapidement configuré pour interopérer avec la technologie existante de chaque pays et répondre à leurs exigences les plus strictes en matière de souveraineté des données.

Les pays participants auront accès au système et bénéficieront d'un soutien gratuit pendant les dix prochaines années.

«Il s'agit d'une initiative extrêmement intéressante et potentiellement révolutionnaire pour l'enregistrement des informations sur toutes les vaccinations et tous les traitements des maladies dans les pays africains », a déclaré Tony Blair, président exécutif de Tbi et ancien Premier ministre de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord.

« Bien que l'Afrique ait bien supporté la Covid-19, elle doit encore participer aux efforts internationaux de lutte contre la maladie, y compris pour les voyages internationaux.

Cela signifie qu'il faut vacciner au moins une partie importante de la population, ce qui nécessite un système de données de la plus haute qualité afin que l'expérience de chacun en matière de vaccination soit enregistrée.

Oracle peut fournir à ce système des données stockées en toute sécurité et appartenant à chaque pays, et est prêt à le faire dans le cadre d'un partenariat philanthropique mondial », recommande M. Blair.

Il affirme que nous allons vivre avec la Covid-19 pendant quelques années, et l'enregistrement des données sera vital pour gérer son impact et sa propagation.

«Et une chose est claire dans cette crise : l'application de nouvelles solutions technologiques a des applications pour la numérisation de l'ensemble de l'économie et est cruciale pour l'accélération du développement africain. Cette initiative est un excellent test, et mon Institut est fier d'y participer. », note Tony Blair.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.