Ile Maurice: Public Accounts Committee - Quelle politique face à la drogue en l'absence de données ?

24 Novembre 2020

Le président du Public Accounts Committee (PAC), Xavier-Luc Duval, a déposé, ce mardi 24 novembre, à l'Assemblée nationale, le rapport d'examen des comptes du gouvernement pour les années financières 2017-2018 et 2019-8-2019. Retrouvez-le en intégralité plus bas.

Y sont passés à la loupe les dépenses et projets dans différents ministères et organismes qui en relèvent : Santé, ministère des Finances (Economic Development Board), bureau de l'Accountant General, ministère de l'Intégration sociale (National Empowerment Foundation), de l'Energie et des services publics (CWA), de la Technologie, de la communication et de l'innovation.

Outre les habituels gaspillages, comme ceux signalés déjà par l'Audit pour l'informatisation des écoles, l'entretien des équipements médicaux, sont pointées les lacunes du ministère de la Santé par rapport à la politique face à la drogue. Les morts par overdose ont triplé de 2015 à 2019, mais le ministère a été incapable de fournir des données chiffrées sur les utilisateurs de drogue, leur profil. Ce qui fait le comité s'interroger sur la réponse que les autorités peuvent donner pour combattre ce fléau. Alors que le gouvernement veut une politique de zéro tolérance, casser les reins des trafiquants, comment le faire si on ne dispose même pas des informations et qu'on joue l'autruche ?

Le rapport est éloquent, en pages 7 et 8 :

"On deponing, the Ministry of Health was unable to provide even an estimate of the overall number of drug users, including those now using synthetic drugs, age distribution of drug users and so forth. It remains unexplained as to how the Ministry of Health can structure its response to the drug scourge, particularly in terms of rehabilitating drug addicts and the synthetic drugs prevention programme without this vital information."

(... ) "As an indication of the disturbing trends related to drug abuse, figures available at the Ministry of Health indicate that the number of deaths attributable to drugs has tripled from 17 in 2015 to 54 in 2019."

(...) "The number of drug related admissions in public health institutions have nearly doubled from 552 in 2015 to 1089 in 2017, falling back to 854 in 2018 and 834 in 2019. It is to be noted that in 2019, 79% of hospital admissions related to abuse of synthetic drugs and other unspecified substances."

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.