Gabon: Tensions à Guergarate - Le pays soutien l'opération marocaine

24 Novembre 2020

Le Gabon, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet-Boubeya, a exprimé son soutien aux actions du Maroc en faveur de la sécurisation de la zone tampon d'El Guergarate, afin d'y assurer le flux régulier des biens et des personnes. C'est du moins ce qu'indique un communiqué publié par le ministère gabonais des Affaires étrangères.

« Le Gabon exprime sa vive préoccupation face aux opérations illégales menées par des milices du Polisario dans la zone Tampon de Guergarate, depuis le 21 octobre 2020 », souligne le communiqué parvenu chez certains médias. Celui-ci notant que le Gabon « soutient les actions du Maroc en faveur de la sécurisation de cette zone tampon afin d'y assurer le flux régulier des biens et des personnes ».

Ledit document, un peu plus loin, déplore « les actes de provocations du Polisario, sources de tension, constituent des violations flagrantes des accords et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies, entravent fortement la circulation civile et commerciale et fragilisent le cessez-le-feu signé ». Et d'ajouter que face à cette situation, le Gabon qui entretient d'excellentes relations d'amitié et de coopération avec le Maroc, condamne ces opérations qui portent atteinte à l'intégrité du processus politique mené sous l'égide exclusive du Secrétaire général des Nations unies en vue de la recherche d'une solution politique définitive et durable sur la question du Sahara marocain.

A cette occasion, le ministère a tenu à réaffirmer le soutien constant du Gabon « à l'initiative marocaine d'autonomie qui présente des perspectives crédibles pour une résolution définitive de ce différend ».

Rappelons nécessairement que la région de Guergarate a déjà été au centre de vives tensions entre le Polisario et le Maroc, notamment début 2017. C'est pour assurer le flux régulier des biens et des personnes que le Gabon a tenu à exprimer son soutien.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.