Maroc: Le Parlement péruvien salue l'intervention du Maroc pour sécuriser le passage d'El Guerguerat

Lima — Le Parlement péruvien a salué l'intervention du Maroc pour rétablir la sécurité au niveau de la zone d'El Guerguerat après les manœuvres de déstabilisation menées par le "polisario" à la frontière maroco-mauritanienne, appelant la communauté internationale à mettre fin à ces provocations.

"Nous félicitons le Royaume du Maroc pour son initiative de rétablir la sécurité dans la zone frontalière d'El Guerguerat et appelons la communauté internationale à avertir le polisario pour qu'il mette fin à ses provocations", a indiqué le Parlement dans un communiqué, plaidant pour "une solution politique, réaliste, pratique et durable au différend régional autour du Sahara", dans le cadre de l'initiative d'autonomie présenté par le Maroc.

Dans une tentative qui intervient dans le sillage de l'isolement international du polisario, les séparatistes ont commis des actes de banditisme, de blocage de la circulation civile et commerciale au niveau de la zone tampon d'El Guerguerat et de provocation des membres de la MINURSO, lit-on dans le communiqué, qui a qualifié ces actes de "violation flagrante de toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, des accords militaires et du cessez-le-feu, défiant la légalité internationale et le processus politique en cours" pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Face à cette situation dangereuse, a ajouté le Parlement péruvien, le Maroc, qui a fait preuve de la plus grande retenue, est intervenu pacifiquement et a mis en place un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes à travers la zone tampon d'El Guerguerat, selon des règles d'engagement claires, prescrivant d'éviter tout contact avec des personnes civiles, instrumentalisées par le polisario, et de ne recourir à l'usage des armes qu'en cas de légitime défense, a souligné le communiqué.

Le Parlement péruvien a relevé que les actions de déstabilisation intolérables du polisario relèvent de sa "responsabilité exclusive" et le groupe séparatistes assume toutes les conséquences de ses manœuvres, soulignant que la population marocaine au Sahara élit démocratiquement ses représentants, contrairement aux mensonges du polisario qui prétend représenter les sahraouis.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.