Maroc: Belgique - Des associations marocaines en Wallonie expriment leur soutien à l'action du Royaume à El Guerguarat

Bruxelles — Plusieurs associations marocaines en Wallonie ont souligné leur soutien aux initiatives du Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, visant à mettre fin aux provocations "graves, inacceptables et indignes" auxquelles se sont livrées les milices du polisario dans la zone tampon d'El Guerguarat, au Sahara marocain.

Ces associations ont salué, dans des communiqués, l'intervention des Forces Armées Royales (FAR) pour rétablir l'ordre à El Guerguarat et réaffirmer l'intégrité territoriale du Royaume.

Elles ont, de même, exprimé leur solidarité et leur approbation à la réaction "juste, appropriée et nécessaire du Maroc face aux tentatives vaines et désespérées et aux actes de banditisme perpétrés contre le peuple marocain et l'intégrité du Royaume".

Les associations ont également rejeté avec force "les attitudes de provocation, les manigances et les gesticulations du polisario" visant à déstabiliser la région et à nuire à la libre circulation des biens et des personnes.

L'Amicale de la communauté marocaine de Charleroi et Régions a ainsi dénoncé les provocations répétitives du Polisario à El Guerguarat, soulignant que le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a pris ses responsabilités afin d'assurer la sécurité et le flux des personnes et des marchandises.

Tout en condamnant fermement les agissements du polisario, l'Amicale a loué le courage et le professionnalisme des éléments des FAR "de ne pas céder aux manœuvres des séparatistes".

La communauté marocaine de la ville de Courcelles représentée par l'association Verli (Mosquée Asalam) a, de son côté, exprimé son plein soutien à l'intervention "pacifique et libératrice" du Maroc pour débloquer le passage frontalier d'El Guerguarat.

Elle a exprimé son plein soutien à la décision du Maroc d'agir "pour mettre fin aux provocations graves et dangereuses du polisario qui cherche à déstabiliser la région après des échecs sur les plans politique et diplomatique".

Elle a également interpellé l'opinion publique belge, européenne et internationale sur les agissements du polisario et sur leurs provocations "nuisibles à la paix et à la stabilité régionales", appelant à mettre fin au calvaire et aux souffrances qu'endurent les populations séquestrées dans les camps de Tindouf.

Pour sa part, l'association Abou Bakr à Tournai a dit avoir suivi avec une grande consternation les agissements des milices du polisario à El Guerguarat, dénonçant "les actes de banditisme" commis par les séparatistes en bloquant la circulation des personnes et des marchandises.

Elle a aussi réitéré son plein soutien au Royaume qui a fait montre de "sagesse et de calme" face aux provocations du polisario, afin de protéger ses intérêts nationaux, son intégrité territoriale et sa sécurité.

Même son de cloche pour l'Association citoyenne belgo-marocaine de la Vesdre à Verviers qui a dénoncé les provocations "inacceptables" auxquelles se sont adonnées les milices du polisario dans la zone tampon d'El Guerguarat.

"Le Maroc a assumé ses responsabilités afin de débloquer la situation générée par ces agissements et restaurer la libre circulation civile", a souligné l'association, notant que "le Royaume a réagi dans le respect de ses attributions, en vertu de ses devoirs et en parfaite conformité avec la légalité internationale".

L'association de la Mosquée Assakina à Farciennes a pour sa part exprimé sa solidarité avec le Maroc pour préserver son intégrité territoriale, soulignant son indignation "face aux provocations inacceptables et aux agissements graves des mercenaires du polisario".

Quant à l'association Annasr à la Louvière, elle a exprimé son soutien total et inconditionnel à l'intervention légitime des FAR à El Guerguarat, pour mettre fin au blocage qui était imposé dans ce passage frontalier, réaffirmant sa mobilisation constante pour la défense de l'intégrité territoriale du Royaume.

De son côté, l'association Al Imane à Liège a salué les efforts soutenus déployés par les FAR pour rétablir l'ordre à El Guerguarat et garantir la libre circulation des personnes et des biens, condamnant les agissements "inacceptables" du "groupuscule du polisario" dans la région.

L'association du centre culturel islamique à Herstal a quant à elle exprimé son soutien total aux différentes actions initiées par le Maroc pour préserver son intégrité territoriale, faisant part de son attachement à la proposition d'autonomie initiée par le Maroc en tant que solution "réaliste et pacifique" garantissant un avenir prospère dans les provinces du sud.

De son côté, l'association de la mosquée Assahaba à Verviers à condamné vivement les agissements et les provocations du polisario qui nuisent sérieusement à la paix et la stabilité dans la région et constituent "une violation flagrante" du cessez-le-feu en vigueur depuis 1991, dans la zone tampon d'El Guerguarat.

Pour sa part, l'association "Archipel des cultures" en Belgique a salué toutes les démarches entreprises par le Maroc pour garantir la paix et la sécurité dans la zone tampon d'El Guerguarat, soulignant le droit du Royaume à défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale.

S'agissant du Centre culturel Bilal de Liège, il a dénoncé les actes d'agression flagrants du polisario dans le Sahara marocain, louant la bravoure de l'armée marocaine lors de son intervention à El Guerguarat.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.