Maroc: El Guerguerat - Le Maroc a fait montre de "convenance" et de "retenue" (avocat australien)

Sydney — Le Royaume du Maroc a fait preuve de "convenance, d'intégrité et de retenue", dans son intervention salutaire visant à mettre fin au blocage causé par les milices du "polisario" au niveau du passage frontalier d'El Guerguerat au Sahara marocain, a affirmé, mardi, Me. Alex Radojev, éminent avocat auprès de la Haute Cour d'Australie.

"Entre le 21 octobre et le 12 novembre, le Maroc a cherché l'assistance des Nations Unies pour mettre fin à ce blocage" qui faisait fi des résolutions du Conseil de sécurité (2414 et 2440 notamment), a relevé Me Radojev dans une déclaration à la MAP.

Malgré les bons offices de l'Organisation des Nations Unies, le "polisario" a refusé de lever le blocus et de mettre un terme à son "incursion illégale", a tenu à souligner l'avocat australien.

Il a en outre fait observer que l'intervention "pacifique" des Forces armées royales, menée sous le leadership "décisive" de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a permis de rétablir le trafic civil et commercial au niveau de ce passage-frontière.

Cette opération a été largement saluée par la majorité des pays membres de l'ONU, notamment au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie, a ajouté cet expert en droit des affaires et en droit pénal.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.