Madagascar: Cinéma - Dieu Donné Randrianarivony fête ses cinquante printemps de carrière

A cinquante ans de carrière, « Rasaonina » n'a jamais déclaré sa retraite.

Il a pleuré la disparition de Sean Connery. Les mimiques expressives de Louis de Funès l'impressionnent. Autodidacte, il passe d'un simple comédien à un acteur célèbre. Dieu Donné Randrianarivony est un artiste polyvalent. C'est la raison pour laquelle il a été appelé à jouer un rôle clé du film Tsiafajavona.

Oscillant entre le sixième et le septième art, cet homme, sexagénaire, au front dégarni, attire l'attention de nombreux producteurs malgaches. Membre de la troupe Lisin'Iarivo en 1985, il est désormais une icône du cinéma malgache.

Seules les mimiques suffisent... Depuis le début de l'année 2010, il accumule plusieurs contrats avec des maisons de production malgaches. L'éloquence et le sens de l'humour sont les atouts qui lui permettent de devancer les acteurs de sa génération. Ce talent n'est pas venu par hasard. En fait, Dieu Donné Randrianarivony monte sur les planches de théâtre à l'âge de 10 ans. « C'était mon premier contact avec le sixième art », a-t-il témoigné. Pour lui, le théâtre est un moyen d'expression. Il n'a pas appris le métier de comédien, c'est inné !

Randrianarivony sait mettre en scène ses sentiments, les péripéties de son cœur et le désordre de ses sens au point que le public ne sait plus très bien s'il joue ou s'il est très sérieux. En tout cas, il capte l'assistance dans ses rets. Vu à travers ses yeux, chaque fait de sa vie courante prend un aspect fascinant et historique. Ce qui le rend si spécial, c'est qu'il maîtrise à la perfection un art subtil.

Un gentleman. Avec son apparence avenante et son sourire lumineux, Dieu Donné Randrianarivony est un homme qui aime goûter la vie pulpeuse et instinctive. Nulle barrière cérébrale n'ankylose son courage. Il n'a pas le perfectionnisme paralysant, mais il vise l'excellence. Pour l'obtenir, il est capable de rester debout les trois quart de la nuit sans manger. Il peut faire table rase pour des déontologies professionnelles, de parole non tenue, de délais non respectés, de dossiers maltraités. Acteur célèbre, il est très soucieux de sa mise vestimentaire, abordant volontiers une image un peu distinctive, une originalité, un style à lui, bien qu'il ne s'aventure jamais trop hors des sentiers de la mode.

« La famille, une compagnie ». Il a su transmettre à ses enfants l'art de monter sur scène. Ses enfants et petits-enfants sont également des comédiens. « Papa nous soutient beaucoup. Il nous enseigne beaucoup de choses, notamment tous ceux qui concernent le Sixième et le Septième art. Notre maison est devenue une salle de théâtre », raconte Hasina, son fils benjamin. En effet, Dieu Donné a un caractère exigeant, soucieux de faire mieux. Cependant, il ne force pas ses descendants à être acteurs comme lui. Mais ces derniers veulent que le talent soit transmis de génération en génération. Le talent bouillonne dans les veines des Randrianarivony, rien qu'à les entendre parler, on oit la voix de leurs aïeux.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.