Afrique: Augmentation du nombre de cas de rougeole dans le monde

Selon une publication de l'OMS et Centers for disease control and prevention, le nombre de décès dus à la rougeole dans le monde a augmenté de près de 50 % depuis 2016. Deux cent sept mille cinq cents personnes sont mortes de cette maladie en 2019.

Après les progrès réguliers réalisés à l'échelle mondiale entre 2010 et 2016, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique que le nombre de cas de rougeole recensés a augmenté progressivement pour atteindre son niveau de 2019. «Nous savons comment prévenir les flambées épidémiques de rougeole et les décès qui en résultent », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS qui a, par ailleurs, ajouté que ces données montrent clairement que, dans toutes les régions du monde, nous ne parvenons pas à protéger les enfants de la rougeole. « Nous devons agir ensemble pour aider les pays et inciter les collectivités à vacciner contre la rougeole chaque personne partout et à stopper ce virus mortel», a-t-il poursuivi.

Avec la survenue de la pandémie de covid-19, la situation de la rougeole risque de s'empirer. Toutefois, Henrietta Fore, directrice générale de l'Unicef pense qu'au même moment, on lutte contre la covid-19, la lutte contre la rougeole doit se poursuivre en organisant des campagnes de vaccination. « Avant qu'il y ait une crise du coronavirus, le monde était en proie à une crise de rougeole, qui n'a pas disparu.

Bien que la pandémie de covid-19 pèse très lourdement sur les systèmes de santé, notre combat contre une maladie mortelle ne peut se faire au détriment de notre combat contre une autre », a-t-elle dit. Il faut pour cela garantir que nous disposons des moyens nécessaires pour poursuivre les campagnes de vaccination contre toutes les maladies à prévention vaccinale, alors même que nous luttons contre la pandémie croissante de covid-19, a-t-elle signifié.

Les flambées épidémiques de rougeole se produisent lorsque des personnes qui ne sont pas immunisées contre le virus sont infectées et transmettent la maladie à des populations non vaccinées ou insuffisamment vaccinées. Pour combattre la rougeole et prévenir les flambées épidémiques et les décès, il faut que les taux de couverture de la première et de la deuxième dose du vaccin atteignent 95 % et soient maintenus au niveau national.

Le taux de couverture de la première dose stagne à l'échelle mondiale depuis plus d'une décennie, se maintenant entre 84 % et 85 %. Le taux de couverture de la deuxième dose augmente progressivement mais n'est aujourd'hui que de 71 %. La couverture vaccinale contre la rougeole reste donc bien inférieure au taux minimum de 95 % pour les deux doses nécessaires pour maîtriser la maladie et prévenir les flambées épidémiques et les décès.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.