Ile Maurice: Cannabis au Morne - Où est passé le speed boat qui a apporté les 4 kg ?

24 Novembre 2020

Quatre suspects ont comparu en cour de Bambous hier, lundi 23 novembre, pour trafic de drogue. La police a objecté à leur remise en liberté.

Rien ne laissait ces quatre individus penser qu'ils seraient arrêtés dans la matinée de dimanche au Morne, convaincus sans doute que les forces policières se concentraient principalement sur le bon déroulement des élections villageoises.

Noël Alain Sébastien Chavreemootoo, 38 ans, Laval Jérôme Fabien 46 ans, Atimine Prudence, 33 ans, tous des habitants Grand-Baie, et Fah Julien Lee Chick Ban, 34 ans, habitant de Cap-Malheureux, avaient décidé de prendre livraison de plusieurs colis de cannabis au poids avoisinant les 4 kg et d'une valeur marchande d'environ Rs 7 millions.

Tout a commencé le dimanche 22 novembre aux alentours de 6 heures du matin, lorsqu'a démarré une opération de saisie de cannabis en provenance de La Réunion. Une transaction suspecte des quatre individus sur la plage publique du Morne, a éveillé les soupçons des policiers de l'Anti-Drug and Smuggling Unit de la Western Division sous la supervision du chef inspecteur Jagai.

Course-poursuite

Ce sont les bruits du moteur d'un speed boat qui quittait la plage et celui d'une fourgonnette et d'une voiture qui démarraient au même moment sur l'aire de stationnement, qui ont incité les policiers à suivre les individus, qui se dirigeaient vers Cotteau-Raffin.

La police soupçonnant une livraison de colis de drogue, a tiré un coup de feu en l'air pour stopper les deux véhicules. C'est alors qu'une course poursuite a commencé. Bien que les policiers aient ordonné à Noël Alain Sébastien Chavreemootoo, qui conduisait la fourgonnette, de s'arrêter, ce dernier a continué de rouler à vive allure.

Mais il a été rattrapé et arrêté. Fah Ju lien Lee Chick Ban était à ses côtés. Des colis de cannabis ont été retrouvés dans le véhicue lors de la fouille. Noël Alain Sébastien Chavreemootoo a expliqué, aux agents, s'être sauvé car il avait du cannabis en sa possession: «Tiena mass ar mwa.»

«Cela sort de La Réunion»

Quant à l'autre voiture, deux policiers ont essayé d'en maîtriser les occupants, mais le chauffeur a tout de même tenté de foncer sur eux, ce qui a forcé l'un des agents à faire usage de son arme à feu et tirer en l'air pour les stopper. Le chauffeur ne s'étant malgré tout pas arrêté, les agents ont dû sauter dans un buisson afin qu'ils ne soient écrasés.

Laval Jérôme Fabien, Atimine Prudence et une fillette en bas âge, seront poursuivis et interceptés à Tamarin. De la drogue a également été retrouvée dans le véhicule. «Mo finn pran livrezon sa parsel mass la, sorti la Réunion.»

Quant à la femme, elle a expliqué que Jérôme avait rencontré des personnes qui lui ont remis un sac rempli de cannabis. La fouille corporelle de Laval Jérôme Fabien révèlera qu'il avait dans sa poche un téléphone portable, et une autre carte sim. La police soupçonne que ces derniers ont été utilisés pour communiquer avec ses complices.

Les prochains interrogatoires, ainsi que la fouille des appels téléphoniques du portable, divulgueront sans doute l'identité du ou des conducteur(s) du speed boat.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.