Maroc: Médias - L'expérience marocaine, une référence sur les plans continental et régional (responsable)

Rabat — L'expérience marocaine dans le domaine de l'information et de la communication est devenue, au cours des dernières années, une référence importante sur les plans continental et régional en matière d'édification démocratique et sociétale, a affirmé le secrétaire général du département de la communication, Mustapha Timi.

Dans une fiche de présentation du forum virtuel sur la coopération sino-arabe dans le domaine des médias organisé mardi, M. Timi a souligné que le Maroc a élaboré des politiques visant à promouvoir le secteur des médias dans ses différentes composantes et à renforcer ses rôles sur le plan sociétal.

Il a aussi rappelé la mise en place de lois et textes législatifs pour accompagner le développement de ce secteur et promouvoir des médias sérieux et responsables, tout en s'attachant aux principes d'ouverture et de liberté.

En vue de permettre aux médias audiovisuels de jouer pleinement leur rôle, le Royaume a lancé, dès le début du troisième millénaire, un ambitieux programme de grandes réformes ayant touché tous les domaines du secteur des médias, a-t-il dit, précisant que cette réforme, basée sur plusieurs principes fondamentaux, dont le pluralisme, l'ouverture responsable, l'encouragement de la diversité, l'instauration des bases de préservation de l'indépendance des médias publics, a été marquée par la création de la Haute autorité de la communication audiovisuelle et l'adoption de la loi relative à la communication audiovisuelle.

Évoquant le renforcement de la pluralité et des libertés, le responsable a relevé la mise en place de bases et fondements consacrant la transparence et la neutralité notamment en ce qui concerne le soutien public aux journaux, ce qui a permis de faire du secteur des médias l'un des secteurs prometteurs qui reflètent la dynamique que connaît le Maroc sur tous les plans.

La richesse et la diversité de la scène médiatique marocaine se reflète par le nombre important de supports médiatiques (plus de 400 dont 177 journaux parus dans différentes régions du Royaume), plus de 500 journaux électroniques, 18 radios privées, 16 radios publiques et 10 chaînes de télévision, a poursuivi le responsable.

M. Timi a aussi affirmé que le Maroc est pionnier en Afrique avec un taux de plus de 55% de la population qui a accès à Internet, outre 6,5 millions de pages facebook utilisées par les Marocains.

Depuis 2011, le Maroc s'est engagé dans la deuxième génération des réformes politiques, économiques et sociales, couronnées par l'adoption d'une nouvelle Constitution qui stipule le renforcement des principes de liberté, de pluralité et le droit d'accès à l'information, selon le modèle marocain basé sur la réforme dans le cadre de la stabilité, la durabilité, l'unité et le développement et dont les bases ont été instaurées par SM le Roi Mohammed VI dans Son discours historique du 9 mars 2011, a encore dit M. Timi.

La politique du Maroc dans ce domaine est basée sur le renforcement des partenariats avec les médias internationaux, a-t-il indiqué, notant que le Royaume est l'une des destinations qui attirent les médias en raison de son héritage civilisationnel et culturel diversifié et attrayant et de la politique d'ouverture menée par le pays.

Il a, dans ce sens, rappelé que le Royaume, qui abrite les bureaux et représentations de plusieurs médias internationaux, œuvre à leur accorder les facilités nécessaires pour qu'ils puissent accomplir leurs missions, convaincu de leur rôle dans l'information et le renforcement du rayonnement du Maroc.

M. Timi a également fait observer que les médias chinois jouissent d'une importance particulière au Royaume, d'autant plus qu'ils contribuent au rapprochement entre les deux peuples amis et les deux cultures ancestrales marocaine et chinoise, soutenant que le renforcement de la coopération entre le Maroc et la Chine offre l'opportunité d'un échange médiatique censé permettre une meilleure connaissance entre les deux pays.

Le Maroc, qui fait partie du monde arabe et qui constitue une porte d'entrée stratégique vers l'Afrique, jouit d'un intérêt de la part de la Chine dans le cadre de son ouverture sur le monde, de même que le Royaume accorde un intérêt particulier à ce pays dans le cadre de la diversification de ses partenariats, a relevé le responsable.

Les relations entre les deux pays connaissent une importante dynamique et se caractérisent par une coopération stratégique à la faveur de la visite effectuée par SM le Roi Mohammed VI à Pékin en 2016, marquée par la signature d'un partenariat stratégique entre les deux pays.

La coopération entre le Maroc et la Chine en matière d'information et de communication se caractérise par la signature de plusieurs accords, outre l'organisation des journées cinématographiques chinoises au Maroc et l'échange de visites entre les responsables des deux pays, a-t-il ajouté.

M. Timi a, sur un autre registre, rappelé le report à 2022 de l'année touristique et culturelle sino-marocaine, prévue initialement en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19.

Le Royaume du Maroc prend part aux travaux de la 4è session du forum, qui se tient en collaboration entre la Ligue des États arabes et la République populaire de Chine, avec une délégation conduite par M. Timi et comprenant des représentants de l'Agence marocaine de presse (MAP), de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) et de l'Institut supérieur de l'information et de la communication (ISIC).

Ce forum, qui constitue un espace de dialogue entre le monde arabe et la République populaire de Chine, vise à approfondir les liens d'amitié, de coopération, de partenariat et d'échange d'expertises entre les établissements médiatiques arabes et chinois, ainsi qu'à encourager le dialogue et la coordination entre les deux parties dans les domaines y afférents.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.