Burkina Faso: Après une suspension, la Céni reprend la proclamation des résultats

Newton Ahmed Barry, au centre, le président de la Céni avec les 9 commissaires qui ont accepté de poursuivre la proclamation des résultats au Burkina Faso, le 24 novembre 2020.

Après une journée de suspension, la Commission électorale nationale indépendante a décidé de reprendre la publication des résultats commune par commune. Une décision prise en l'absence des cinq commissaires de l'opposition qui ont suspendu leur participation aux travaux. En cause : la manière dont se déroule la compilation au niveau des centres communaux.

Dans une déclaration à la presse, Newton Ahmed Barry, le président de la Céni, s'est expliqué. Ce lundi, la Commission avait fait le constat que certains centres communaux de compilation, CCCR, n'avaient pas fait la compilation manuelle, comme le prévoit la loi, se limitant à une compilation dite électronique, via un logiciel. La Céni leur a donc demandé de le faire au plus vite et ainsi de pouvoir remonter au niveau national les résultats issus de ces compilations manuelles.

« C'est ainsi que de façon unanime nous avons commencé la proclamation des premiers résultats des communes. » Selon Newton Ahmed Barry, les cinq commissaires de l'opposition ont ensuite demandé la suspension de cette proclamation le temps que ces compilations manuelles parviennent à la Céni. Ce que cette dernière a finalement fait lundi après-midi.

Mais pour Newton Ahmed Barry, 24 heures plus tard, soit ce mardi après-midi, il fallait aller de l'avant : « Au moment où je vous parle, nos cinq camarades ne sont toujours pas revenus. Il se trouve que nous sommes aussi tenus par les délais et donc les 10 commissaires ici présents ont décidé de la reprise des examens, de la validation et de la publication des résultats. »

La Commission électorale a un délai de sept jours pour proclamer des résultats provisoires. Ils doivent être ensuite valider par le Conseil constitutionnel.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.