Burkina Faso: CENI - Des résultats à dose homéopathique

Newton Ahmed Barry, au centre, le président de la Céni avec les 9 commissaires qui ont accepté de poursuivre la proclamation des résultats au Burkina Faso, le 24 novembre 2020.

Après le retrait de cinq commissaires de la Commission électorale nationale indépendante(CENI) au motif «qu'il n'y a pas eu de compilation manuelle à certains endroits», chose qui a entraîné une interruption de la proclamation des résultats au niveau des communes en ce qui concerne la présidentielle, dix des commissaires restants ont repris les travaux le mardi 24 novembre 2020 à Ouagadougou «en application du règlement intérieur de la CENI sur la question du quorum».

Ce faisant, c'est tour à tour que les membres de la CENI présents ont livré une partie desdits résultats et cela au compte-gouttes.

Le vainqueur de la présidentielle de cette année sera bel et bien connu d'ici peu. En tout cas c'est l'assurance qu'on peut avoir avec l'annonce par le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, de la reprise de la phase de publication des résultats de l'élection du président du Faso.

Faut-il le rappeler, cinq commissaires de la CENI sur les quinze s'en sont retirés après deux à trois tours de proclamation de ces résultats, en avançant qu'ils «n'avaient pas une vue très précise de la faisabilité ou de la non-faisabilité des compilations manuelles dans la majorité des cas ; ce qui a entraîné la suspension des travaux».

Pourtant selon le président de la Commission électorale nationale indépendante, tous les commissaires ont plus tôt dans la matinée du 23 novembre échangé afin de voir si l'absence de compilation manuelle dans certaines communes est un facteur qui pourrait empêcher le début des travaux.

Et à l'issue des travaux «nous avons décidé ensemble d'instruire tous les Centres communaux de compilation des résultats (CCCR) qui n'avaient pas suivi la règle ; à savoir l'article 97 du code électoral, afin que dans la diligence ils nous fassent parvenir les compilations manuelles et avons ensuite opté de façon unanime de débuter la délibération et la proclamation des premiers résultats des communes le même jour», a-t-il indiqué.

Et d'ajouter que c'est ainsi que chaque commissaire, en fonction de la région dont il est responsable, est passé lire les résultats validés de la commune de son ressort territorial.

Cependant, en dépit des mesures prises pour satisfaire à la demande des cinq membres, ces deniers n'ont pas répondu physiquement aux différents appels de leurs collègues, a souligné Newton A. Barry.

C'est ainsi qu'«en faisant application du règlement intérieur de la CENI sur la question du quorum, les dix autres commissaires de la CENI ont décidé de la reprise, de l'examen, de la validation et de la publication des résultats hier. Car il est de la responsabilité de la CENI de proclamer les résultats», a expliqué le président.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.