Centrafrique: La COD-2020 et François Bozizé ont pu tenir meeting à Bangui

François Bozizé, ancien Président de la République centrafricaine (archive)

En Centrafrique se tenait mardi 24 juillet un grand meeting de la Coalition d'opposition COD-2020. Initialement interdit par le ministère de l'Intérieur, il s'est finalement déroulé dans le calme. Le week-end dernier, un incident entre la garde de Bozizé et la garde présidentielle avait fait craindre une montée des tensions.

Beaucoup d'incertitudes entouraient ce meeting. Finalement, sécurisé par la Minusca, c'est dans une ambiance détendue que s'est tenu le rendez-vous. Les supporters sont venus nombreux au stade de l'Eucatex comme Yannick. « C'est une plateforme d'opposition qui s'est réunie et nous faisons partie de cette opposition. L'opposition fera KO au premier tour. Ensuite, nous attendons des mesures pour la jeunesse, des emplois pour les jeunes filles, de l'éducation... »

Plusieurs leaders de l'opposition ont pris la parole et ont abordé les thématiques de la jeunesse, de l'éducation ou encore de la sécurisation des élections. Pour Nicolas Tiangaye, porte-parole de la plateforme, il s'agit d'animer la vie politique centrafricaine à l'approche des élections. « Il s'agit de sensibiliser la population centrafricaine sur les enjeux du processus électoral d'une part, et d'autre part sur le bilan du président Touadéra. Donc l'objectif de ce meeting est d'attirer l'attention du peuple centrafricain sur la situation qui prévaut dans notre pays et nous estimons que le président Touadéra a échoué et que le peuple doit librement choisir les dirigeants qui doivent demain prendre son destin en main. »

Si la plupart des partis d'oppositions étaient représentés, François Bozizé aujourd'hui à la tête de la COD-2020, semble vouloir s'imposer comme le leader de l'opposition.

Le président Touadéra est attendu ce mercredi à Bossangoa, région d'origine de Bozizé, pour célébrer la Journée mondiale de l'alimentation. Une fête très suivie en Centrafrique qui s'était tenue l'année dernière à Bambari alors qu'elle avait dû être annulée en 2018 à cause de l'insécurité.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.