Cameroun: Gendarmerie - Les habits neufs de l'état-major de la légion

Le bâtiment abritant ses services a été réhabilité, au grand bonheur des gendarmes et usagers.

Depuis quelques jours, le bâtiment abritant les services de l'état-major de la légion de gendarmerie du Littoral se démarque à Bonanjo, le quartier administratif de la ville de Douala. Et pour cause : il a été entièrement réhabilité et donne à admirer ses nouvelles couleurs, un gris sobre dominant et un vert dépouillé qui lui confèrent un air apaisant.

Dès l'entrée, la guérite aux couleurs nationales vous accueille sous l'œil vigilant du pandore de service. La cour d'honneur, complètement refaite, est recouverte de pavés et tracée. Plus question de s'y garer n'importe comment. Les usagers, eux, suivent un parcours bien défini qui facilite la mobilité des uns et des autres. Le mess a été refait en partenariat avec un privé, et offre désormais aux gendarmes et usagers un cadre attrayant, propre et convivial.

Ce n'était pourtant pas le cas il y a quelques mois encore. Comme de nombreux autres bâtiments des services publics de Douala, le lieu présentait un visage défraîchi. Ce qui n'a pas laissé indifférent le nouveau commandant de la légion de gendarmerie du Littoral, le colonel Pierre Aimé Bikele. Il va proposer au secrétaire d'État en charge de la gendarmerie, Landry Galax Etoga, un projet validé par ce dernier pour le résultat qu'on connaît aujourd'hui. Un cadre rénové de travail, représentant un élément de motivation supplémentaire. Reste à en assurer l'entretien.

Le colonel Pierre Aimé Bikele compte avant tout sur la prise de conscience de chacun. « Tout le monde doit être concerné. C'est aussi une question de civisme, d'hygiène et de discipline », estime l'officier supérieur. Sans exclure, le cas échéant, des sanctions au cas où... Prochaine étape de cette volonté d'amélioration des conditions de travail, l'équipement des bureaux, la logistique etc. pour produire des résultats efficaces sur le terrain. Sans oublier ce qui apparaît comme le défi majeur et même une obsession pour le colonel Bikele, celui du changement de ses hommes.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.