Cameroun: Insécurité, crise sanitaire, inondations... - Le cri de l'élite chrétienne

Des membres du gouvernement et de la société civile ont prié pour la nation vendredi dernier, au cours de la 11e édition de la matinée nationale de prières pour le Cameroun.

Deux livres de l'ancien et du nouveau testament pour implorer l'intervention salvatrice de Dieu en faveur du Cameroun, le 20 décembre dernier à Yaoundé. 2 Chroniques 20, versets 1 à 28 et Marc 4 des versets 35 à 41. Des passages qui démontrent l'amour de Dieu pour les nations. C'est par ces textes bibliques que le Bishop Christian Raymond Ngwu, prélat de la parole vivante a exhorté l'élite chrétienne au cours de la 11e édition de la matinée de prières pour le Cameroun (CNPB). Tel Josaphat, roi de Juda en proie à une guerre fratricide et les disciples de Jésus effrayés en pleine mer par une tempête, Bishop Ngwu a recommandé au peuple attristé par les menaces sécuritaires, les frustrations et la pandémie du Covid-19, à chercher Dieu, dans l'humilité. « Il est naturel que dans une situation d'inconfort, l'on cherche à se tirer d'affaire, en se trouvant des solutions à notre portée. Le livre de Chroniques nous révèle qu'il est toujours mieux de rechercher la face de Dieu », précise-t-il au cours de son sermon.

Organisée sous le thème : « Dieu au secours des Nations, regards sur le Cameroun », cette édition a été l'occasion pour l'élite chrétienne d'exprimer sa détresse aux yeux du Tout-Puissant. En deux heures, anciens d'église, membres du gouvernement et du parlement, professeurs d'universités et responsables d'entreprises publiques et privées ont présenté leurs angoisses face à la barbarie qui ne cesse de frapper les innocents du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Attristés, apeurés et dépourvus de toute énergie, ceux-ci ont imploré la sollicitude de l'Eternel afin de sortir de ces impasses. Les serviteurs de Dieu, vêtus pour la plupart en tenues traditionnelles, ont une fois de plus imploré le secours divin qui, comme le précisait le sénateur Fon Lekunze dans sa prière d'ouverture, « Ne tiens pas compte de nos différences ». « Parfois les tempêtes et les vicissitudes de la vie viennent nous rappeler que dans l'océan de la vie, la place de Dieu n'est pas à la traîne, mais au gouvernail. Dieu préside souverainement à la destinée des nations et le Cameroun n'en est pas exclu », précise le Rév. Jean Libom Li Likeng, président de la CNPB. Dans cet esprit de vulnérabilité, des prières spéciales ont été élevées. La première, contre le Covid-19, suivie des intercessions pour la prospérité économique du Cameroun, la sécurité dans le Golfe de Guinée, la paix dans le monde et la solidarité internationale.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.