Sénégal: Polémique sur l'importation du sucre - Le ministre du Commerce porte la réplique aux travailleurs de la CSS

24 Novembre 2020

Le ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PMEs), Aminata Assome Diatta, s'est prononcé, mardi, lors de la conférence de presse du gouvernement, sur la polémique autour d'une affaire d'importation frauduleuse de sucre qui continue de défrayer.

Et c'est pour porter sa réplique aux travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS), qui, au cours d'une manifestation dans les rues de Richard-Toll, dénonçaient la circulation dans le marché de 150 000 tonnes de sucre qui aurait fait perdre à la Compagnie son chiffre d'affaires et menacé des emplois.

« En ce concerne l'importation de sucre, il s'agit de 173 000 tonnes dont 107 sont faites par des industriels qui ont besoin de sucre pour la fabrication de leurs produits. Les 66 restantes sont destinées à la consommation.

Mis à part le quota attribué dans l'aide alimentaire distribuée par le Président de la République lors de la pandémie de Covid-19, il y a 20 000 tonnes qui ont été attribuées à la Css qui, je vous le rappelle, n'a pas la capacité de production pour couvrir le pays », précise Assome Diatta.

D'après le ministre du Commerce, « c'est à ce niveau qu'il y a toujours des problèmes. Mais tant que la CSS n'écoule pas son quota, on ne délivre aucune déclaration de produits alimentaires (Dipa) aux exportateurs.

Et l'octroi de Dipa est gratuit, mais répond à des critères. Parfois, il peut arriver que certains détenteurs fassent cession de leur Dipa à une autre personne. Mais, dans ce cas, ça doit être signalé au ministère du Commerce ».

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.