Congo-Kinshasa: Consultations - La clôture repoussée de 24 heures

25 Novembre 2020

Initialement prévue pour hier mardi 24 novembre, la clôture des consultations présidentielles débutées le lundi 2 novembre 2020, interviendra plutôt ce mercredi 25, sauf nouveau changement de calendrier . L'annonce du report de la clôture dont le décor était déjà implanté a été faite à 20 heures par le porte-parole du Chef de l'Etat, Kasongo Mwema.

Il importe de signaler que la journée d'hier était fort chargée pour le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. Arrivée autour de 13h40, il a commencé par s'entretenir avec des ambassadeurs occidentaux venus par plusieurs groupes. Rien n'a filtré de toutes ces audiences.

Premier à être reçu dans le cadre des consultations, le regroupement politique AAB, membre du FCC (Front Commun pour le Congo), a indiqué être venu exprimer son soutien à l'initiative du Chef de l'Etat qui lui paraît salvatrice pour le pays.

«Nous avons été reçus par le Président de la République comme membres du parti politique AAB du FCC, mais qui ont accepté de se mettre derrière l'initiative salvatrice du Chef de l'Etat afin de sortir notre pays du bourbier où il est plongé. Voilà pourquoi nous avons répondu vite à l'appel du Chef de l'Etat et nous avons bravé la peur et tout ce que vous pouvez penser comme FCC», a-t-il déclaré, avant d'expliciter ce qu'il entendait par braver la peur. A ce propos, il a fait savoir qu'au FCC, règne le système de pensée unique selon laquelle lorsque Joseph Kabila a parlé, personne l'autre ne peut ouvrir sa bouche. «C'est pourquoi, a-t-il insisté, on ne pouvait que soutenir l'initiative du Président». C'est Bienvenu Akilimani Munganga, président du parti «Fraternité congolaise «qui s'est au nom du groupe, en invitant ses compatriotes, qui restent encore au FCC, à rejoindre l'Union sacrée pour sauver la patrie en danger. «Sans quoi, la progéniture et l'histoire nous jugeront».

Pour leur part, très réservés, les galonnés de l'armée à retraite ont indiqué avoir échangé avec le Président de la République autour de la paix, la solidarité et la complémentarité. Leur souci est de voir le pays aller de l'avant. C'est le général Baramoto, choisi comme porte-parole parce que benjamin d'âge, s'est exprimé au nom du groupe.Dom

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.