Burkina Faso: Proclamation des résultats des élections - La CENI reprend du service, après une suspension

Newton Ahmed Barry, au centre, le président de la Céni avec les 9 commissaires qui ont accepté de poursuivre la proclamation des résultats au Burkina Faso, le 24 novembre 2020.
24 Novembre 2020

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a annoncé, hier mardi 24 novembre 2020, la reprise des délibérations et la proclamation des résultats provisoires de l'élection présidentielle, après l'absence constatée des cinq commissaires.

Quelques heures après la suspension des délibérations et la proclamation des résultats provisoires de l'élection présidentielle, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a annoncé la reprise dans l'après-midi du mardi 24 novembre 2020 à Ouagadougou.

A l'entendre, le 23 novembre à 9 heures conformément à la lettre de la convocation de la plénière du 22 novembre, les 15 commissaires se sont retrouvés pour commencer la validation et la proclamation des résultats de l'élection du président du Faso.

Ainsi avant le début des travaux, un constat a été fait qu'à côté de la compilation manuelle conformément à l'article 97 du Code électoral certains Centres communaux de compliation des résultats (CCCR) n'avaient pas fait de compilations manuelles.

Pour ce faire, a-t-il dit, il y a eu au sein de la commission des échanges pour voir si ce facteur pouvait empêcher le début des travaux. Mais de façon unanime, a renchéri M.Barry, la commission a commencé la délibération et la proclamation des premiers résultats des communes.

Ainsi, des responsables de la CENI sont passés lire les résultats validées de la commune de son ressort territorial. Vers 16 heures, alors que les acteurs concernés étaient à deux ou trois tours de proclamation des résultats, cinq commissaires sont revenus sur la question de la compilation manuelle.

Ainsi, ceux-ci ont demandé la suspension de la proclamation, afin d'instruire les CCCR pour que les compilations manuelles parviennent avec diligence à la CENI. Mais cela n'a pas suffi pour avoir l'adhésion des cinq commissaires concernés.

En faisant application du règlement intérieur de l'instiution sur la question du quorum, 10 commissaires ont décidé de la reprise de l'examen, de la validation et de la publication des résultats, a laissé entendre le président de la CENI.

L'institution ayant une composition tripartite ( majorité, opposition et société civile). En plus, M. Barry a relevé que son équipe a travaillé de façon consensuelle à trouver les formules de consensus sur lesquelles les décisions sont prises.

Il a ajouté que les cinq commissaires n'ont pas donné les raisons formelles de leur non-participation en dehors de la question de la compilation manuelle, pour laquelle le reste de l'équipe n'est pas en divergence avec eux puisque toutes les propositions faites ont été validées et acceptées.

Mais il se trouve que la CENI est tenue par les délais et il est de sa responsabilité de proclamer les résultats provisoires, a signifié son président. Celui-ci a ajouté qu'il appartiendra au Conseil constitutionnel d'en décider en dernier ressort.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.