Madagascar: Malade imaginaire

Molière devrait se retourner dans dans sa tombe. Plus de trois siècles après, sa dernière œuvre dramatique n'a jamais peut-être connu meilleure illustration.

La réalité dépasse même largement la fiction de Molière. Et la pièce s'est jouée en plusieurs actes avant que le pot aux roses ne se fasse démasquer grâce à la perspicacité de la gendarmerie.

L'histoire est juste incroyable mais absolument vraie. Une dame lance un SOS sur les réseaux sociaux pour l'aider à soigner son enfant qui aurait un grave problème de cœur. Elle trimbale une grosse bouteille de gaz partout où elle va pour montrer que son enfant a du mal à respirer. Une évacuation à l'étranger est nécessaire étant donné les difficultés de l'opération. Une association lui prête son service pour faciliter les formalités. Elle a réussi à avoir tous les documents médicaux pour justifier l'évacuation. Et l'affaire est dans la poche.

Elle part en France avec son enfant. Des clichés sur les Champs Élysée agrémentent le séjour parisien. Mais l'intervention chirurgicale n'a jamais eu lieu. Les diagnostics des médecins français n'ont décelé aucune anomalie sur l'enfant qui se porte comme un charme. N'empêche que la mère et l'enfant sont rentrés comme si de rien n'était faisant croire à tout le monde que le malade a été bel et bien soigné. Au retour à Ivato ils ont été accueillis en héros par les responsables de l'association tout heureux d'avoir sauvé une vie. Sauf que même les comptes de fée ont une fin. L'aventure s'est terminée en prison pour la mère.

Mais elle n'était certainement pas la seule à pouvoir monter cette histoire. C'est tout un réseau qui aurait été mis à contribution. Depuis les médecins qui ont diagnostiqué la vraie fausse anomalie de l'enfant, aux divers responsables qui ont permis l'évacuation en passant par l'association qui s'est laissée berner par la supercherie. En tout cas il faut avoir une intelligence diabolique pour imaginer un tel scénario digne d'une énigme de Louis. C Thomas. L'enquête établira certainement les responsabilités des différents acteurs de cette pièce théâtrale savamment montée. Un chef d'œuvre qui montre combien la corruption s'immisce dans l'administration pour permettre un tel cirque.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.