Madagascar: Ambatondrazaka - Quatre braqueurs armés abattus

Auteurs d'un vol à main armée, quatre bandits ont été tués par balle, lundi, à Ambatondrazaka. Deux autres ont été capturés vivants.

Insécurité. Quatre bandits ont été mis hors d'état de nuire, avant-hier, dans le district d'Ambatondrazaka. Tout est parti d'un vol à main armée commis par une dizaine de malfaiteurs armés jusqu'aux dents chez un père de famille, à Manaratsandry Ambohijanahary, dans la commune de Didy, district d'Ambatondrazaka, lundi à 00h10.

Le locataire a tiré deux fois pendant que les assaillants s'introduisaient chez lui. Ces derniers ont répliqué aux tirs et l'ont touché à la cuisse droite. Puis, ils l'ont blessé à la tête avec un coupe-coupe. Ils lui ont volé son fusil à pompe ainsi qu' une somme de 15 millions d'ariary.

Le blessé a été transféré à l'hôpital. Pendant le constat, sept étuis de 7,5 millimètres ont été retrouvés sur les lieux du crime.

Le fokonolona et quatre gendarmes de la brigade de Didy se sont lancés à la poursuite des criminels. Les éléments des postes fixes d'Ambohibe, d'Ambohimanjaka et d'Ilafy ont été mobilisés pour le bouclage.

Dès le lever du jour, six hommes à motos, munis d'armes de guerre, étant parmi les auteurs de l'acte, se sont faits remarquer. Ils se dirigeaient vers la commune d'Ilafy.

Frappés par balle

Sitôt alertés, dix gendarmes du peloton mobile porté (PMP 23) et leurs collègues du poste avancé de Manakambahiny Ouest ont procédé à leur interception. Quatre d'entre ces suspects ont été arrêtés grâce à l'aide du fokonolona, tandis que les deux derniers se sont échappés vers Ilakana Ambalavato.

Lors d'une filature, les quatre captifs ont profité de leur connaissance du terrain pour se libérer. Ils ont ignoré les sommations répétées à haute voix. Ce qui a amené les gendarmes à faire feu. Frappés par balle, tous les quatre, âgés de 24, 26, 27 et 33 ans, ont succombé. L'un d'eux venait de Sabotsy Namehana. Leurs corps sans vie ont été confiés aux villageois pour être enterrés.

Quant aux deux complices en fuite, ils ont été rattrapés. Ils sont âgés de 19 et 29 ans. Ils seront traduits au parquet, une fois l'enquête clôturée.

« Lors de cette arrestation, deux fusils de modèle Mas 36, un pistolet automatique de 7,65 millimètres de marque Pietro Beretta sans chargeur, une cartouche dont le lot est illisible, neuf cartouches de 7,5 millimètres, un tas d'amulettes pare-balles, un téléphone et un ordinateur ont été saisis », énumère la gendarmerie saisie de l'affaire.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.