Madagascar: Internet mobile - Telma annonce une forte baisse des tarifs

interview

Patrick Pisal Hamida, l'Administrateur Directeur Général de Telma annonce une bonne nouvelle pour les usagers (Hamida)

Accueillie favorablement par les opérateurs mobiles et Internet, la réduction du droit d'accise sur les télécommunications a déjà un impact sur les tarifs. Telma est la première à réagir. L'Administrateur Directeur Général, Patrick Pisal Hamida confirme une forte baisse des prix des offres Internet mobile.

Vous êtes parmi ceux qui ont milité pour la réduction du droit d'accise sur les télécommunications. Que pensez-vous de l'initiative gouvernementale de baisser à 8% ce taux?

C'est un bon début... je voudrais remercier le Gouvernement pour ce premier geste envers le secteur qui profitera surtout à la population qui a de plus en plus besoin de communications mobiles.

Concrètement quels sont les impacts de cette mesure sur les tarifs des produits et services?

Nous n'avons pas attendu la mise en vigueur du 1er janvier 2021 pour baisser fortement nos prix de nos offres Internet mobile pour le grand public... ainsi les prix du Méga Internet ont été fortement réduits et certains tarifs sont divisés en deux. On a par exemple un tarif de 15.000 ariary pour 1 Go alors qu'avant c'était 500 Mo, vous voyez que le volume a doublé pour un même prix.

Est-ce que cette mesure peut inciter les opérateurs à renforcer les investissements

La dévaluation actuelle nous incite à la plus grande prudence mais nous continuerons à investir dans le cadre du contrat 2019-2023 déjà signé avec Ericsson et qui prévoit une augmentation de la couverture nationale, nouvelles technologies 4G+ et 5G. Nous assumerons pleinement notre place de précurseur africain de la 5G. Cela fera énormément de biens au secteur des nouvelles technologies de l'information et des télécommunications à Madagascar.

Concernant particulièrement Telma, quelles sont les perspectives pour l'année 2021 censée être celle de l'après-covid?

Malgré un ralentissement marqué en 2020, nous voulons rester optimiste et pensons que nous pouvons jouer un rôle moteur pour le redémarrage de l'économie nationale : les entreprises, les ménages mais aussi l'administration vont avoir de plus en plus besoin de connexions pour pallier les contraintes logistiques qui vont continuer à peser sur leurs activités comme la difficulté de déplacement, la limitation de regroupements physiques, et on a des périodes de confinement à anticiper. Nous mettons d'ores et déjà tout en œuvre pour accompagner le gouvernement à affronter ces nouveaux défis.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.