Congo-Kinshasa: L'ONG AfIA MAMA lance un groupe de plaidoyer pour le compte du projet Voix et leadership des femmes

La lutte contre les violences basées sur le genre, la promotion de la participation des jeunes femmes à la vie politique, la vulgarisation des instruments juridiques internationaux et nationaux en faveur des droits des femmes, sont les objectifs que s'est assignée l'ONG AfIA MAMA en République Démocratique du Congo.

Pour ce faire, elle a procédé, le lundi 23 novembre dernier, au lancement du groupe de plaidoyer pour le compte du projet « Voix et Leadership des femmes » visant, entre autres, à accroître la jouissance des droits fondamentaux des femmes et des filles, à rendre les femmes plus autonomes et à les accompagner dans le renforcement de leurs capacités humaines, intellectuelles, techniques, financières et institutionnelles.

Il se focalise au renforcement des compétences à fournir et à coordonner des services de qualité spécifiques pour les femmes et des filles ainsi que leurs capacités à influencer la mise en œuvre des cadres légaux, réglementer et à créer un environnement réel entre les hommes et les femmes. Car, il existe un fossé inacceptable dans l'application des certaines lois en République démocratique du Congo. Voilà pourquoi, le projet voix et leadership des femmes vient contribuer à l'amélioration du cadre légal congolais en faveur de l'égalité des sexes. Ce projet est financé par les affaires mondiales du Canada et exécuté par le Centre Carter en partenariat avec d'autres organisations de défense des droits des femmes, entre autres, AfIA MAMA.

"Nous vous avons invité à ce lancement du projet voix et leadership des femmes parce que nous savons que c'est ensemble que nous pouvons, chacun dans son domaine, réunir nos forces pour amplifier les voix de celles qui ne peuvent pas se retrouver à Kinshasa pour parler d'elles-mêmes. C'est dire que le groupe de plaidoyer sera un espace qui va porter les voix de toutes les organisations de la société civile qui sont dans différentes provinces. Ça sera, également, un espace où les recommandations des femmes qui sont en provinces seront amenées à un très haut niveau", a précisé dans son mot de bienvenue, Anny Modi, Directrice exécutive de l'ONG AfIA MAMA.

Ainsi, ledit projet appuie également le réseautage et la création des alliances des mouvements des femmes aux niveaux national, provincial et local en vue de renforcer les activités de plaidoyer au plan local et national pour la suppression des normes, pratiques, lois et politiques discriminatoires à l'égard des femmes et filles.

Rôle du groupe de plaidoyer

Pour ce faire, la chargée de projet Voix et leadership des femmes, Mme Evia Yelenga, a laissé entendre que le groupe de plaidoyer a pour rôle notamment, d'identifier les lois, des textes et normes discriminatoires à l'égard des femmes ; de proposer des argumentaires pour la modification ou l'adoption des lois qui n'existent pas et, enfin, proposer d'éventuels amendements aux lois existant qui ne prennent pas en compte l'aspect genre ou la parité.

Axes d'intervention dudit projet

De son côté, Mme Marie JO Nsthay-Kolo, Coordinatrice du projet VLF/Centre Carter en RDC, a saisi cette opportunité pour présenter brièvement le projet voix et leadership des femmes.

"Le programme Voix et leadership des femmes en RDC est financé par l'ambassade du Canada pour une durée de 5 ans. Il est mis en œuvre dans 6 zones d'intervention. Notamment, Kinshasa, Kasaï central, Equateur, Tshopo, Sud-Kivu et Tanganyika. Il a également 4 axes principaux d'intervention, à savoir : le renforcement institutionnel, le financement pluriannuel, les projets des réponses rapides, la création des alliances pour influencer les normes et pratiques discriminatoires à l'égard des femmes", a-elle souligné.

La satisfaction de l'ambassade du Canada

Il y a lieu de préciser que ce projet a été salué par l'ambassade de Canada en RDC du fait qu'elle prône un monde meilleur où l'on donne les moyens aux femmes et filles pour réaliser leurs pleins potentiels et où les hommes participent à cet effort.

"Nous saluons et félicitons la mise en place de ce groupe de plaidoyer sous le leadership de l'ONG AFIA MAMA qui, avec son expérience dans plusieurs causes depuis 2012 dans la lutte contre les violences basées sur le genre, la promotion de la participation des jeunes femmes à la vie politique, la vulgarisation des instruments juridiques internationaux et nationaux en faveur des droits des femmes, va conduire ce groupe", a conclu le Chef de Coopération à l'ambassade du Canada en RDC, Daniel Gagnon qui a souhaité plein succès au groupe de plaidoyer.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.